L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir.” Jean Jaurès

L'Humeur
  • C’est l’été
  • 5 août 2015,
    par Malicette
  • La presse locale est toute à la restauration des vieux châteaux qui réclament des sponsors, aux vacances que les enfants passent dans les centres de loisirs communaux. La presse fête aussi le champagne. C’est l’été, on fait la bulle. Et comme il fait (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • LA STRATÉGIE DU COUCOU
  • mercredi 5 août 2015
  • Le 31 juillet, weekend noir sur les routes françaises, Macron s’est fait le VRP des autocars. Alors que juilletistes et aoutiens se livraient à un (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Août > N1350 > Ravis de l’apprendre !

CICE

Ravis de l’apprendre !

mercredi 5 août 2015 , 318 : visites

Les milliards du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) font toujours et de plus en plus débat.
En effet, ce dispositif coûte chaque année à l’état (10 milliards d’euros en 2014) mais on peine encore à en mesurer les effets bénéfiques. Un rapport d’étape se félicitait récemment que les PMI aient bénéficié à hauteur de 58% de la masse totale du CICE.
Ce chiffre n’a rien d’étonnant puisque ce crédit d’impôt s’applique aux salaires inférieurs à 2,5 Smic, surreprésentés dans les petites entreprises. Les grosses boîtes, certes moins bien dotées en CICE que les PME, en tirent néanmoins un avantage indécent. Dernier exemple en date, celui des banques, avec des chiffres édifiants. BNP Paribas a touché 30 millions d’euros l’année dernière, la Société générale 38 millions. à quoi a servi cette manne ? « Banques et sociétés de crédit ont à nouveau déclaré en 2015 des investissements qui ne correspondent pas, loin s’en faut, à un réel surcroît d’investissement, analyse le syndicat SNB/CFE
CGC. L’essentiel - pour ne pas dire la totalité - des utilisations annoncées du CICE correspond à des projets, actions et dépenses déjà largement engagées », notamment la rénovation et l’entretien d’agences... ou l’achat de tablettes tactiles. Le contribuable sera ravi de l’apprendre. Valls vient de refuser aux “frondeurs” toute réorientation du CICE.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1350

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|