“Si l’argent, vient au monde avec une tache naturelle de sang sur la joue, le capital naît dégouttant de sang et de boue des pieds à la tête.” Karl MARX

L'Humeur
  • Pauvre François
  • 29 juillet 2015,
    par Guy Cure
  • Le voyage en Amérique latine du pape François et l’encyclique Laudato si confirment un changement de priorités dans l’activité du Vatican. Un pape qui témoigne d’une vraie sollicitude pour les humbles : voilà qui change et qui surprend. Après Jean-Paul (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • C’est ça la gauche ?
  • 29 juillet 2015
  • Le président du Parti radical de gauche (PRG) est meilleur expert en business qu’en politique. Les radicaux de gauche vivotent, accessoirement - et (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Juillet > N1349 > Jean Priester un homme véritable

Jean Priester un homme véritable

mercredi 29 juillet 2015 , 369 : visites , par Jean Lefevre

Jean Priester vient de nous quitter et nous pleurons le fidèle ami de la Résistance et le camarade attentif aux soubresauts de notre siècle. Originaire des Pays-Bas, on le considéra en 1940 comme un « indésirable étranger », bien qu’habitant la France depuis 1924. Il fut donc mis en Centre d’internement (comme celui de l’école Jules-Ferry), le dernier à Manzat (63) avec des républicains espagnols, et donc en bonne compagnie antifasciste.
Il revient clandestinement dans l’Aube en 1943 et, avec quelques amis, crée à Clairlieu, près de Pâlis, une sorte de maquis qui n’a pratiquement pas de moyens. François Impérial apprécie ce groupe isolé et son chef. Il les intégrera dans la Cie France qu’Hubert Jeanson avait créée. Ce dernier viendra le voir après l’attaque du maquis de Rigny (14 juin) pour lui demander de constituer des petits groupes de dix, plus mobiles et moins repérables. Après l’attaque du 29 juillet, Jean Priester rejoint Charmesseaux, près de Trancault, où a lieu un important parachutage qui bénéficiera aux FTP. Fin août, il participera au « nettoyage  » de la région nogentaise : « Nous traquons les Allemands qui fuient en débandade à Sourdun, Villenauxe et Provins » [1].
Comme de nombreux résistants, Jean Priester s’engagera dans l’armée régulière, avec le grade de sergent, pour finir la guerre contre les nazis. Il va donc libérer l’Alsace, conquérir Mannheim avec l’armée Patton, puis Heidelberg où les combats sont rudes contre des unités SS. Par fois, dit Jean, « ce sont des gosses de 14 ans isolés, armés d’un Panzer faust, un engin antichar très dangereux pour eux… » Le 8 mai, la capitulation nazie met fin à cette guerre terrible. Jean Priester, simple soldat de l’ombre en sort, baigné de lumière. Le 7 juin, il est de retour dans l’Aube. Une autre vie commence.
Patricia Bizzari, au nom de l’ANACR, nous a donné ce beau portrait de Jean Priester, lors de son enterrement à Cussangy, le 17 juillet 2015. « Toutes ces épreuves ont forgé un homme véritable  : humain, chaleureux, généreux, sensible, rassurant, qui plus est : modeste, et puis… j’ose le mot : lumineux ! Car Jean est de ceux qui ne meurent jamais et qui éclairent la route de ceux qui restent. Notre monde n’est pas aujourd’hui plus pauvre qu’hier, mais il est au contraire plus riche de tout ce qu’il nous laisse : le parcours exemplaire du Résistant, la belle figure du militant pour la Paix, la fidélité de l’homme envers tous ses engagements, l’ami au regard bleu, doux et bienveillant. »
Puis elle a remercié Jean et Colette Priester du travail réalisé au sein de l’ANACR, de leur soutien indéfectible dans la transmission des valeurs humaines, républicaines et démocratiques. La Dépêche s’associe pleinement à cet hommage.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1349

Notes

[1Un village de l’Aube : Cussangy. Ed. Dominique Guéniot, témoignage Jean Priester. 2015.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|