“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • “la racaille à Pétain”
  • 23 juillet 2015,
    par Malicette
  • Madeleine Billat est intarissable quand on lui parle de son passé résistant et de sa déportation à Mauthausen. Interviewée en mars par l’Est-Eclair, elle osa dire : « J’ai été maltraitée par la racaille à Pétain ! » C’est son franc-parler. Elle y a droit. (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Christine la rouge
  • 23 juillet 2015
  • Y aurait-il plus “radical” que le Premier ministre grec Alexis Tsipras ? Oui, Christine Lagarde ! La patronne du FMI n’y est pas allée avec le dos (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2015 > Juillet > N1348 > “la racaille à Pétain”

“la racaille à Pétain”

jeudi 23 juillet 2015 , 71 : visites , par Malicette

Madeleine Billat est intarissable quand on lui parle de son passé résistant et de sa déportation à Mauthausen. Interviewée en mars par l’Est-Eclair, elle osa dire : « J’ai été maltraitée par la racaille à Pétain ! » C’est son franc-parler. Elle y a droit. Elle a payé pour ça. Elle désignait ainsi les GMR de la rue de Preize, la milice ou la Gestapo française qui vint de Rennes fusiller 49 patriotes à Creney.
L’expression « racaille à Pétain » n’a pas plu à un lecteur du journal qui écrivit dans le forum : « Mme Billat, on se calme… on n’a pas besoin d’entendre vos vociférations… » Suivait un propos inquiétant que l’ intervenant suivant jugea bon de rabrouer vertement  : « Vous feriez mieux de vous taire. » Merci M. Bonvalot.
Je suppose que le journal régule les commentaires scabreux cherchant à vanter une France fasciste et collabo car il reste des enfants de Pétain, défaitistes et profiteurs, admirant le veau d’or qui trône sur les cadavres d’usine et la misère des peuples.
Les valeurs de la Résistance sont à l’inverse, faites de courage, de progrès, de liberté, d’égalité et de fraternité. Ce sont des valeurs universelles. Ne pas se limiter à combattre les conséquences de la dictature de la finance. Trouver la cause ! Favoriser les rencontres et les luttes, s’indigner certes, mais surtout préparer une insurrection pacifique, bâtir un nouveau « Programme de Résistance » pour notre époque, voilà ce que demandaient les anciens du CNR, il y a déjà dix ans [1].

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1348

Notes

[1Appel signé en 2004 par 13 ancien membres du Conseil National de la Résistance.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|