“Si l’argent, vient au monde avec une tache naturelle de sang sur la joue, le capital naît dégouttant de sang et de boue des pieds à la tête.” Karl MARX

L'Humeur
  • Il était une fois l’efficacité
  • 16 juillet 2015,
    par Guy Cure
  • Mon copain Rober t n’a pas de chance. Son compresseur de climatisation vient de lâcher. Le garagiste lui a annoncé un délai de plusieurs semaines pour avoir la pièce de rechange. Il y a quelques années, il avait dû patienter près d’un mois pour acheter (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Macron Bouffon du roi
  • 16 juillet 2015
  • Macron Bouffon du roi Le filandreux Macron a fait for tune au coeur des fusions-acquisitions de la banque Rothschild. Ministre de François (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Juillet > N1347 > “Permettre des avancées fondamentales dans les politiques régionales”

élections régionales

“Permettre des avancées fondamentales dans les politiques régionales”

jeudi 16 juillet 2015 , 305 : visites , par LDA

Le PCF lance un appel à toutes les forces disponibles pour porter un projet d’intérêt général élaboré collectivement. Interview de Jean-Pierre Cornevin.

La Dépêche de l’Aube : Les communistes viennent de se prononcer à une large majorité pour des listes de rassemblement pour une région solidaire, citoyenne, démocratique, écologique sans le Parti socialiste. Peux-tu nous dire ce qui a changé depuis les dernières élections régionales ?
Jean-Pierre Cornevin  : Depuis 2012, un gouvernement socialiste met en oeuvre une politique économique libérale qui aggrave la crise économique avec des choix d’austérité injustes et mortifères pour le pays. Pour se distinguer, la droite joue la surenchère et flirte de plus en plus avec les thèses de l’extrême droite. Nous considérons que la mise en place de 13 régions au lieu de 22, qui est une des pierres angulaires de la réforme territoriale, à pour but de mettre au pas les régions qui vont devenir, via les majorités socialistes ou celles de droite, des relais de la politique gouvernementale et européenne.
Il s’agit pour le pouvoir et le Medef de faire de cette entité territoriale le terrain de la mise en concurrence des territoires au détriment de l’emploi, du progrès social, de la démocratie locale et des dépenses publiques d’intérêt général. Avec à la clé, de nouvelles souffrances pour les populations. Face à cet état de fait, nous faisons le bon choix.
Quelle serait la raison d’être d’un Parti communiste si, devant une telle crise politique, sociale, démocratique, il renonçait à se hisser au niveau de la situation ? S’il renonçait à lancer un appel et porter un projet d’intérêt général élaboré collectivement par toutes celles et ceux qui veulent s’y associer, afin de permettre un véritable essor pour les populations.
La Dépêche de l’Aube  : à qui s’adresse cet appel ?
J.-P. C. : Je tiens d’abord à souligner que les élus communistes et du Front de gauche, en Lorraine et en Champagne-Ardenne, ont participé, au sein des majorités de gauche de ces deux anciennes régions, à conduire des politiques utiles au bien-être, au développement solidaire et durable. Nous ne voulons pas qu’elles soient bradées. Mais aujourd’hui, il s’agit de permettre des avancées fondamentales dans les politiques régionales pour combattre les effets ravageurs des logiques libérales : mobiliser plus de moyens financiers, donner plus de pouvoir aux citoyens. Le projet que nous porterons devant les électeurs, notre influence et le nombre d’élus que nous obtiendrons seront déterminants pour cela.
Notre appel s’adresse donc à toutes les forces du Front de Gauche, aux écologistes, aux militants socialistes en désaccord avec l’orientation libérale de leur parti, aux acteurs sociaux, culturels, syndicalistes, aux citoyens qui cherchent à oeuvrer pour une alternative à gauche. Toutes et tous seront les bienvenus. C’est le chemin que nous proposons et dans lequel les communistes vont mettre toute leur énergie dans les semaines et les mois qui viennent.

Jean-Pierre Cornevin, secrétaire départemental du PCF de l’Aube, et les responsables communistes à la conférence régionale du 27 juin dernier, près de Nancy.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1347

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|