ceux qui prétendent que l’injustice est inévitable oublient qu’elle ne l’est que parce que trop de gens leur ressemblent.”Edmond ROSTAND

L'Humeur
  • Il était une fois l’efficacité
  • 16 juillet 2015,
    par Guy Cure
  • Mon copain Rober t n’a pas de chance. Son compresseur de climatisation vient de lâcher. Le garagiste lui a annoncé un délai de plusieurs semaines pour avoir la pièce de rechange. Il y a quelques années, il avait dû patienter près d’un mois pour acheter (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Macron Bouffon du roi
  • 16 juillet 2015
  • Macron Bouffon du roi Le filandreux Macron a fait for tune au coeur des fusions-acquisitions de la banque Rothschild. Ministre de François (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Juillet > N1347 > Eric Vuillemin supprime les classes de neige : les écoliers ne lui disent (...)

Romilly-sur-Seine

Eric Vuillemin supprime les classes de neige : les écoliers ne lui disent pas merci !

jeudi 16 juillet 2015 , 300 : visites

Réaction de Dany Bouteiller, Pierre Mathieu et Hélène Turquin, élu-e-s communistes et partenaires au Conseil municipal de Romilly-sur-Seine.
Après avoir augmenté de 8%, en octobre 2014, les tarifs des classes de neige, la droite municipale et le maire ont décidé de les supprimer purement et simplement. Une droite qui, au Conseil municipal du 4 octobre 2014, avait montré son vrai visage et dévoilé par anticipation ses intentions avec la “sortie” du conseiller de droite, Serge Wasmer : « tout le monde n’est pas obligé d’aller au ski » ! Où donc s’arrêtera la politique de saccage d’éric Vuillemin ? Déjà marquée par la baisse drastique des subventions aux associations, la mise à mort de la MJC, la baisse des investissements, la réduction du nombre d’emplois communaux... l’année 2015 n’est pas bonne pour Romilly et ses habitants. Dans la presse locale du 8 juillet, le maire a profité des congés scolaires pour en remettre une couche en annonçant la fin des classes de neige pour nos enfants. Drôle de conception pour un maire à la tête d’une “ville, amie des enfants” ! Depuis de nombreuses décennies, les classes de neige étaient, pour les écoliers, la première, voire la seule, occasion de voyager et d’ouvrir leur horizon. Réduisant les inégalités sociales et permettant le vivre-ensemble, elles recueillaient l’adhésion des familles satisfaites de leur déroulement. C’était surtout le moyen de faire le plein de découvertes et de nouvelles expériences. [...]
Les Romillons paient très cher les choix du maire UMP qui, pour se justifier, clame qu’il faut « revenir aux fondamentaux de l’école » et prétexte des raisons financières. Déjà, notre ville fut privée durant sept années de piscine ; une décision d’éric Vuillemin, alors que l’enseignement de la natation est obligatoire. L’accès à la culture est trop limité pour les écoliers, le conservatoire de musique n’offre pas un accès à tous, dans le même temps où ils ne bénéficient pas d’infrastructures sportives suffisantes.
Concernant les “raisons financières”, rappelons que la ville percevra plus de 93 000 euros de dotations supplémentaires de l’état en 2015, plus de 138 000 euros de rentrées fiscales supplémentaires par rapport aux prévisions du budget, alors que les transferts de charges à la Communauté de communes, rien que pour la maison de l’emploi et celle de la justice et du droit, allégeront les finances de la ville de 190 000 euros. éric Vuillemin a-t-il à ce point plombé les finances communales qu’il ne puisse utiliser ces ressources, ou bien ses arguments sont-ils pure intoxication ? La suppression des classes de neige entre dans une succession de choix de gestion et de choix politiques qu’il est indispensable de remettre en cause. Mais le maire et sa majorité seraient bien inspirés de méditer aux déboires de la maire de Peronne (Somme) qui, courant juin après avoir elle aussi annoncé la suppression des classes de neige, a dû, face au tollé provoqué, revenir seulement quelques jours après sur sa décision.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1347

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|