“Je veux que la République ait deux noms : qu’elle s’appelle Liberté, et qu’elle s’appelle chose publique.” Victor Hugo

Accueil > Archives > National > Election > Les réactions à la candidature Bové

Les réactions à la candidature Bové

Le bonheur n’est pas dans le pré

samedi 10 février 2007 , 2236 : visites , par Passy Connh

Comme le dit mon camarade Auguste : "Le bonheur n’est pas dans le pré". C’est le moins que l’on puisse dire après les commentaires que suscite la déclaration de candidature de José Bové à l’élection présidentielle

"Je ressens beaucoup d’amertume. Il est totalement coupé du monde agricole ", affirme Serge Lépine, mem-bre du Conseil de campagne de Marie-George Buffet. Le syndicaliste paysan et maire de Camplong estime que José Bové "ne va faire qu’un gros coup médiatique. C’est une candidature de division de la gauche antilibérale". Un petit paysan interrogé sur l’utilité de la candidature de José Bové a déclaré sur RTL "Celui-là, je ne lui prêterais même pas le manche de ma fourche" ce qui en dit long de la confiance qu’inspire le moustachu chez ses camarades de labeur.

Dominique Voynet a noté de son coté que José Bové n’avait "pas parlé d’écologie du tout" lors de son annonce. " José Bové (...) a l’intention de dynamiter le PCF, d’enrayer le résultat de son ami Besancenot ", indique la candidate des Verts qui met en parallèle "le comportement de Nicolas Hulot qui a interpellé les politiques et, ayant obtenu des réponses, a considéré qu’il ne fallait pas dévaloriser le débat politique".

Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, a annoncé la suspension de la direction du parti écologiste de Francine Bavay, qui soutient José Bové. La candidature de José Bové "m’est complètement égale ", a affirmé vendredi Corinne Lepage, la candidate de Cap 21, car il est, selon elle, "un altermondialiste", "pas un écologiste". Selon le MARS et la Gauche républicaine, " pas plus que d’autres, José Bové n’est en mesure de représenter l’ensemble de notre mouvement, sa diversité et son aspiration unitaire. Chacun a sa légitimité, celle de son courant de pensée, et chacun emmène dans sa campagne une partie des militants des collectifs ". Ils souhaitent que "le cours de la campagne n’aggrave pas les divisions".

Quant à Clémentine Autain si elle donnera bien sa signature d’élue à J. Bové, elle a déclaré qu’elle ne : "(s)’engagerait pas plus avant dans cette campagne", expliquant qu’elle souhaite rester fidèle à son combat pour l’unité. Comprenons par là qu’elle veut sans doute préserver son avenir politique.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N907

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|