“Nous n’attendrons ni une semaine, ni trois jours, ni même une heure pour le répéter solennellement : nous ne subirons pas la loi de la spéculation internationale.” Léon Blum (mai 1935)

L'Humeur
  • Critique et sérieux
  • 19 mars 2015,
    par Malicette
  • Même quand le candidat est un laïque convaincu, il publie sa profession de foi. Dans ce texte condensé, il lui faut avoir l’air à la fois critique et sérieux. Critique, c’est facile, même pour un candidat de droite, il y a toujours des girouettes qui (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • PEUT MIEUX FAIRE
  • 19 mars 2015,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • « Peut mieux faire » : une appréciation qui faisait, et sans doute fait encore, florès dans les carnets de notes des élèves. « On fait ce qu’on peut (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Mars > N1330 > PEUT MIEUX FAIRE

PEUT MIEUX FAIRE

jeudi 19 mars 2015 , 83 : visites , par LE CAPITAINE TRICASSE

« Peut mieux faire » : une appréciation qui faisait, et sans doute fait encore, florès dans les carnets de notes des élèves.
« On fait ce qu’on peut » est la devise du gouvernement. Pour lutter contre le “décrochage” scolaire, la ministre de l’éducation Nationale a [re]mis en place un test de français pour les élèves de CE2 dès la prochaine rentrée. Il avait été supprimé il y a trois ans.
Pour Najat Vallaud-Belkacem, ne pas maîtriser le français ni pouvoir exprimer ses idées présenterait “plus vraisemblablement” un risque de recours à la violence et de rejet des autres. Nicolas Dhuicq nous avait en son temps expliqué que l’homoparentalité était une couveuse de terroristes voire de communistes.
L’intention ministérielle est louable. Mais un test n’est qu’un diagnostic. Il faut un remède ou, mieux, anticiper. évidemment, la ministre se tourne vers les enseignants. Et là le bât blesse. La droite avait sabré à grands moulinets dans les effectifs. Hollande promettait 60 000 créations de postes. à mi-mandat, les chiffres officiels du ministère sont de 3 856 créations (2 906 en primaire et 950 en collèges et lycées). Et les stagiaires, dis donc ? 28 000, mazette ! Comptés depuis 2012 dans les effectifs, titularisés au compte-gouttes, ils font nombre et esbrouffe sur les chiffres.
Des instits, encore des instits, toujours des instits et l’éducation nationale sera sauvée, nos valeurs républicaines avec elle. Voilà comment, madame la ministre, on peut mieux faire.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1330

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|