“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • Morale et société
  • 26 février 2015,
    par Guy Cure
  • Que la Justice n’ait rien trouvé à redire au comportement de Strauss-Kahn ne change rien à la perception qu’on peut avoir d’un individu qui a failli représenter la France sur la scène internationale. DSK président ! Ses copains savaient son comportement (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • CHAUDES LARMES DU CROCO
  • jeudi 26 février 2015
  • Peut-on vivre dignement sans hôtel particulier parisien, ni villa à Saint-Tropez, ni yacht, ni jet privé, ni quotidien en Province ? Rudes (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2015 > Février > N1327 > Guy Cure fait renaître Amadis Jamyn

Guy Cure fait renaître Amadis Jamyn

jeudi 26 février 2015 , 650 : visites , par Jean Lefevre

Guy Cure a été, le 3 février dernier, l’invité de l’Université Populaire de l’Aube pour son excellent travail sur le poète Amadis Jamyn (né et mort à Chaource : 1540-1593).
L’Université Populaire s’est donné comme objectif d’inviter des chercheurs pouvant apporter un éclairage original sur la société actuelle ou remettre en lumière des personnalités oubliées, quitte à bousculer l’image laissée par leurs anciens biographes. C’est tout à fait ce que Guy Cure s’est permis de faire avec cet auteur oublié de la Renaissance, célèbre en son siècle, mais rejeté par les suivants. Rejeté, même par les érudits aubois du XIXème, drapés d’une stupide vertu et s’en prenant à Jamyn, chantre des vices de son époque ! On attend encore l’édition des oeuvres complètes du poète. Le travail de Guy permettra peut-être une renaissance des travaux autour de ce fin lettré qui connut les horreurs des guerres de religion et sut en donner pâture et récit aux historiens.
A partir de sa rencontre avec Ronsard (1563), Amadis a vécu la moitié de son existence près des grands du royaume, ce qui lui donne quelque crédit pour décrire les moeurs de son temps. Il a donc connu de très près Charles IX, Henri III, Catherine de Médicis, le futur Henri IV et la reine Margot, son épouse. Guy Cure a su brosser en 18 tableaux la vie, l’oeuvre, la postérité d’Amadis Jamyn, son enfance, enfin ce qu’on en sait, c’est-à-dire fort peu, ses années de formation très érudites, car Jamyn parlait au moins cinq langues et fréquentait les mathématiques. Il a abordé ensuite sa rencontre avec Ronsard dont il devient le page, le secrétaire et l’ami. Les échanges avec les lettrés de son époque créent bien entendu cette osmose nécessaire à la création et l’on peut confondre parfois Ronsard et Jamyn, Jamyn et Ronsard.
Le conférencier a cerné tous les talents du poète, également traducteur parfait d’Homère, dont l’Iliade en français et en alexandrins devient la référence. Depuis la volonté du roi François Ier, la langue française se bat pour exister et Jamyn en est un de ses meilleurs défenseurs. Il se bat aussi pour faire connaître ses oeuvres, les faire imprimer dans une époque où il est « pensionnaire du Roy » bien rémunéré au début mais, dans une période troublée par les guerres et par un roi, Henri III, qui, s’il a réorganisé l’Académie, n’en reste pas moins versatile.
Ronsard meurt fin 1585. Jamyn mourra huit ans plus tard, le 11 janvier 1593. Il a écrit sa propre épitaphe, se peignant comme un excellent poète et fantaisiste à la fureur. On l’enterra « au portail boréal » de l’église de Chaource, où Guy guida bien des visiteurs admirateurs des beautés du lieu. Son testament indique qu’un collège devra être fondé car « la jeunesse de Chaource demeure la plupart sans instruction aux bonnes lettres ». Et le régent (le professeur) « devra instruire douze écoliers des plus pauvres ».

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1327

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|