“Nous n’attendrons ni une semaine, ni trois jours, ni même une heure pour le répéter solennellement : nous ne subirons pas la loi de la spéculation internationale.” Léon Blum (mai 1935)

L'Humeur
  • Curiosité
  • 12 février 2015,
    par Guy Cure
  • Un homme docte et savant s’enquit un jour benoitement auprès d’un théologien « Ceux qui ne croient pas en Dieu peuvent-ils être intelligents ? » La soif d’érudition ne connait pas de limite… Un truc bizarre ayant toutes les apparences d’un humain, (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • ON DEMANDE MADAME MERKEL À LA CAISSE
  • jeudi 12 février 2015
  • Son premier acte de Premier ministre fut, pour Alexis Tsipras, de rendre hommage aux résistants communistes fusillés par les nazis. Le geste (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Février > N1325 > ON DEMANDE MADAME MERKEL À LA CAISSE

ON DEMANDE MADAME MERKEL À LA CAISSE

jeudi 12 février 2015 , 183 : visites

Son premier acte de Premier ministre fut, pour Alexis Tsipras, de rendre hommage aux résistants communistes fusillés par les nazis.
Le geste était symbolique, mais il signifiait aussi qu’il n’y aurait pas, pour lui, “deux poids, deux mesures” en matière de dette : celle que l’on efface et celle pour le remboursement de laquelle on saigne un pays à blanc. En pointe dans les coups tordus contre la Grèce, avec un spécialiste en la personne de Mario Draghi, Merkel refuse de payer les indemnités accordées à la Grèce suite à l’occupation allemande de 1941 à 1944. Selon une estimation faite en 2012, l’ardoise allemande s’élèverait à 162 milliards d’euros (plus de la moitié de la dette grecque). Une note à laquelle s’ajoute un prêt forcé de la Grèce à l’Allemagne hitlérienne, jamais remboursé, et évalué en janvier par le ministère grec des finances à 11 milliards d’euros. Celle qui exige que la Grèce respecte ses engagements s’est entourée d’une ribambelle de juristes “à la botte” pour ne pas tenir ceux de son pays, ce qui serait la moindre des choses. Après moult recomptages à la baisse et atermoiements, une vingtaine de pays, dont la Grèce, avaient accepté en 1953 un report de cette dette après la réunification, chose faite depuis octobre 1990. Madame Merkel est priée de se présenter à la caisse !

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1325

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|