“Les macronistes, ces personnes étranges qui veulent des contreparties aux aides sociales, mais qui distribuent sans condition des subventions aux grosses multinationales !" Ian BROSSAT

L'Humeur
  • Génétique de classe
  • 6 février 2015,
    par Malicette
  • Qu’est-ce qu’on a pu se battre déjà contre les idées toutes faites, les idées fausses, les idées nulles ! Par exemple, il a fallu démontrer pourquoi les enfants des pauvres réussissaient moins bien à l’école. Parce qu’ils étaient pauvres, disions-nous. (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Février > N1324 > Elections départementales des 22 et 29 mars avec le peuple contre (...)

Elections départementales des 22 et 29 mars avec le peuple contre l’austérité.

vendredi 6 février 2015 , 367 : visites , par LDA

Dire non à l’austérité, en finir avec la droite locale, enterrer les discours de haine et ouvrir le chemin de l’espoir, voilà les ambitions du Front de gauche pour les élections départementales.

Ces axes ont été présentés par les formations du Front de gauche lors d’une conférence de presse le 4 février. Jean-Pierre Cornevin a souligné l’enjeu national de ces élections : « Nous allons nous adresser à celles et ceux, majoritaires dans notre pays, qui pensent que les valeurs de la République, celles qui nous permettent de vivre ensemble, sont lourdement menacées par la loi du fric et la domination de la finance ». Malgré ses revers électoraux, le gouvernement persiste dans son erreur de penser que l’écrasement de la dépense publique et l’allégement de la fiscalité pour le capital restent la pierre angulaire de toute politique économique. à elle seule, la loi Macron symbolise ainsi tous les renoncements aux idéaux de progrès et de justice sociale qui animent le peuple de gauche. Mais l’espoir revient, il nous vient d’Athènes, et gageons que le vent du sud saura faire fondre les neiges hivernales. Dès son élection, Syriza augmente le SMIC, réintègre les salariés licenciés. L’homme avant le capital. Que n’avons-nous eu de tels politiques pour gérer Sodimédical, Petitjean ou Simpa ? Si, comme en Grèce, le Front de gauche parvient à convaincre les citoyennes et les citoyens de notre département de retourner aux urnes, ces élections pourront être un détonateur qui ouvre la voie à une véritable alternative politique de progrès social, pour notre département et pour notre pays. De plus, les Aubois subissent la double peine de la politique d’austérité du gouvernement et de l’injustice de la politique de la droite locale. Suppression de la gratuité des transports scolaires et de bourses aux collégiens, baisse des subventions aux associations et des dotations pour travaux dans les communes, Philippe Adnot a réduit le budget de fonctionnement de 10 millions d’euros par an, mais il a maintenu la subvention annuelle de deux millions d’euros au plus gros patron du département, le groupe Soufflet.

PRÉPARER L’AVENIR
Les deux conseillers généraux communistes sont les seuls à s’opposer à un tel scandale. L’enjeu est de maintenir et de renforcer la voix de l’opposition, cette voix de la lutte du peuple pour un avenir meilleur. Le Front de gauche sera à la hauteur des enjeux, puisqu’il présentera, dans 16 des 17 cantons du département, des candidatures de rassemblement avec des hommes et des femmes qui baignent dans la réalité auboise et dont l’engagement associatif ou syndical témoigne de la volonté d’ouvrir la voie à une autre politique. Mais cette construction se fait aussi avec réalisme et souci de l’avenir. Réalisme avec Marie-Françoise Pautras, qui reconduira l’unité des forces républicaines contre le danger de l’extrême-droite dans le canton de Troyes 3 : ce sera l’exception qui confirme la règle ! Et souci de l’avenir car le soutien du Front de gauche aux candidats EELV dans le canton d’Aixen- Othe, contre celui d’EELV à Joë Triché et Carole Bekka à Romilly- sur-Seine, ainsi qu’à d’autres candidat-e-s du Front de gauche dans le département, est la première pierre de l’élargissement nécessaire du Front de gauche pour les victoires à venir. Car, comme l’a fait remarquer, Michel Bach, la victoire doit être, comme le revendique Syriza, celle de la reconquête de l’espoir, de la justice et de la dignité..


Le Front de gauche aura des candidat-e-s dans 16 des 17 cantons du département.


 

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1324

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|