“Un gouvernement injuste familiarise les esprits des sujets avec l’injustice et fait que peu à peu ils s’accoutument à la voir sans horreur.” Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach

Le dessin

13 novembre 2014
L'Humeur
  • POINT DE VUE
  • 13 novembre 2014,
    par Guy Cure
  • En juillet j’avais besoin de voir un ophtalmo. J’avais entendu parler des difficultés à obtenir un rendez-vous. Mon médecin traitant venait d’obtenir pour lui-même un rendez-vous auprès d’un confrère en un clin d’oeil. Il m’a conseillé un cabinet troyen. (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Pas de demi-mesure
  • 13 novembre 2014,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • On se souvient des propos de Michel Sapin, “Notre amie, c’est la finance, la bonne finance”, qui en disaient long sur le chemin parcouru, bordé de (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2014 > Novembre > N1312 > Pas de demi-mesure

Pas de demi-mesure

jeudi 13 novembre 2014 , 88 : visites , par LE CAPITAINE TRICASSE

On se souvient des propos de Michel Sapin, “Notre amie, c’est la finance, la bonne finance”, qui en disaient long sur le chemin parcouru, bordé de renoncements et de trahisons, par un gouvernement élu sur les promesses du discours du Bourget. Il le prouve avec le projet de taxe européenne sur les transactions financières (TTF) où il défend une position au rabais, laissant filer des recettes fiscales massives.
Si ces mêmes banques sont prises la main dans le sac d’un gigantesque mécano d’optimisation fiscale passant par le Luxembourg, Michel Sapin dit “que tout cela n’est plus acceptable”. Fort bien. Que “la lutte doit être mondiale”. C’est exact, mais le ministre invite à voir grand pour éviter un examen plus précis et approfondi à l’échelle européenne et hexagonale. Quid de la responsabilité du nouveau président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, premier ministre du Luxembourg, quand l’accord a été passé avec les grandes multinationales dont de très nombreuses banques ?
Dans ce gouvernement où, paraît-il, les ministres n’ont pas le temps de lire, Michel Sapin fait exception. Il a bien retenu une pensée de Victor Hugo : “la moitié d’un ami, c’est la moitié d’un traître”. Accordons à Michel Sapin de ne pas faire dans la demi-mesure. Les banquiers n’ont rien à craindre de lui !

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1312

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|