“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

L'Humeur
  • Le règne des invertébrés
  • 4 septembre 2014,
    par Guy Cure
  • On commémore beaucoup ces temps-ci. Napoléon, le Débarquement, la Grande guerre, la Libération ; que de sang versé. C’est bien que la mémoire soit entretenue, que le message des sacrifiés soit transmis, même si les souvenirs sont souvent triés au point (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Légers coups de gomme
  • 4 septembre 2014,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • On a, la semaine dernière, fêté la Libération. Il serait plus juste de dire qu’on a fêté certains libérateurs. Les américains étaient à l’honneur. (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2014 > Septembre > N1302 > Chômage - faut-il radier Rebsamen ?

Chômage - faut-il radier Rebsamen ?

jeudi 4 septembre 2014 , 116 : visites

François Rebsamen, ce ministre du travail qui ne commente plus les chiffres du chômage tant il sont catastrophiques, vient de trouver les responsables de cet échec : les chômeurs eux-mêmes.
Il vient donc d’annoncer le renforcement des contrôles. En 2012, alors que Sarkozy parlait comme le fait aujourd’hui François Rebsamen, François Hollande répondait qu’il ne fallait pas “s’en prendre aux plus fragiles”. Mais c’était avant...
Au lieu de singer la droite, le ministre du travail ferait mieux de changer de politique. Il serait bien à la peine si les cinq millions de chômeurs décidaient d’installer des comités locaux pour mesurer les dégâts économiques et sociaux des choix gouvernementaux, ou si, à l’échelle des départements et des territoires, un suivi des aides publiques aux entreprises, comme pour le CICE, était mis en place par les citoyens.
La peur doit vite changer de camp. Il s’agit aujourd’hui de contrôler l’activité réelle de monsieur Rebsamen, François, recruté en avril dernier pour s’occuper de l’emploi. Certains chiffres et résultats enregistrés dernièrement nous font douter de sa capacité réelle et de sa détermination. Le gouvernement et le patronat doivent aujourd’hui rendre des comptes.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1302

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|