“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • Le règne des invertébrés
  • 4 septembre 2014,
    par Guy Cure
  • On commémore beaucoup ces temps-ci. Napoléon, le Débarquement, la Grande guerre, la Libération ; que de sang versé. C’est bien que la mémoire soit entretenue, que le message des sacrifiés soit transmis, même si les souvenirs sont souvent triés au point (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Légers coups de gomme
  • 4 septembre 2014,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • On a, la semaine dernière, fêté la Libération. Il serait plus juste de dire qu’on a fêté certains libérateurs. Les américains étaient à l’honneur. (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2014 > Septembre > N1302 > Le règne des invertébrés

Le règne des invertébrés

jeudi 4 septembre 2014 , 110 : visites , par Guy Cure

On commémore beaucoup ces temps-ci. Napoléon, le Débarquement, la Grande guerre, la Libération ; que de sang versé. C’est bien que la mémoire soit entretenue, que le message des sacrifiés soit transmis, même si les souvenirs sont souvent triés au point de déformer l’histoire.
Il faut rappeler le chant des partisans : « la haine à nos trousses ». Le texte est clair. La haine venait d’abord du voisin, du collabo qui s’accommodait très bien des petites combines de l’occupation et qui dénonçait les empêcheurs de ramper sans vergogne. Alors que les idées fascisantes connaissent un succès certain, faut-il s’étonner que la Résistance soit parfois vilipendée, qu’elle soit l’objet des mêmes haines, 70 ans après ? Calomnier les héros permet d’innocenter les bourreaux, de mettre sur le même plan les idéaux de liberté et de justice et l’idéologie d’asservissement. Le procédé n’est pas nouveau.
Il s’agit aussi de faire oublier que la Résistance, c’était deux facettes d’une même lutte : chasser l’occupant et construire la justice sociale. Aujourd’hui comme hier, les maitres veulent des serviteurs serviles. Obéissance et soumission à ceux qui dominent. Radio Paris a gagné en subtilité ; elle parvient à désinformer pour produire des êtres clonés sans échine.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1302

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|