“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • Ronde autour du monde
  • 31 juillet 2014,
    par Malicette
  • Malgré la drogue et la grande messe, vous ne réussirez pas à me faire détester le tour de France. J’adore le vélo, les beaux cyclistes rouleurs enroulés, mollets durs et pas mollets, pattes manivelles, bielles belles et ça roule fissa, des étoiles (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Politiquement obscène
  • 31 juillet 2014,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • A la fin des années 60, un duo de Gainsbourg et Birkin créa le buzz : « Je t’aime... moi non plus ». Le Vatican, tétanisé d’indignation, en bavait de (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2014 > Juillet > N1297 > Romilly-sur-Seine - Santé fermeture du centre de post-cure

Romilly-sur-Seine - Santé fermeture du centre de post-cure

jeudi 31 juillet 2014 , 577 : visites

Suite à un programme “d’économies”, le centre de postcure, installé à Romilly S/Seine au centre Camille-Claudel et dépendant de l’établissement de santé mentale de Brienne, fermera ses portes d’ici à la fin de l’année.
Globalement pour l’établissement de Brienne-le-Château, c’est un million d’euros d’économies chaque année qui sont programmées dans le plan pluriannuel 2014-2018. Non-remplacement des départs à la retraite, gel de postes, regroupement en 2017 des urgences psychiatriques avec celles de l’hôpital, réduction du nombre de lits d’hospitalisation de longue durée... Tout cela après des baisses de dotations de l’Assurance maladie et les coupes financières imposées par les politiques d’austérité qui frappent de plein fouet les établissements de santé publics.
« Ces restructurations et ce plan d’économie ont été décidés sans aucune concertation avec les instances représentatives du personnel [...]. Il s’agit d’un plan d’économie purement comptable qui ne prend pas en compte la qualité des soins et de la prise en charge. Nous travaillons sur l’humain, il faut des personnes formées et motivées », ont déclaré à la presse François Thiney (FO) et Emmanuelle Moissonnier (CGT).
Une des première mesures de ce plan sera la fermeture du centre de post-cure de Romilly-sur-Seine. Implantée depuis 1990 et spécialisée dans la réadaptation psychosociale, cette structure permettait à des patients d’être soignés près de chez eux. Neuf places étaient disponibles (au lieu de quinze dans le projet initial) et l’ouverture permanente permettait à des personnes de venir y prendre leurs traitements les week-end et jours fériés. Plus d’une dizaine de salariés composent le personnel et, pour l’heure, moins de la moitié d’entre eux auraient une nouvelle affectation à Romilly, les autres étant basculés à Troyes ou Brienne.
Après une baisse de l’offre de soins qui tend à s’accentuer à l’hôpital public Maurice-Camuset, les inquiétudes quant au non-remplacement de médecins généralistes et spécialistes qui partiront prochainement à la retraite, c’est un nouveau coup dur pour la santé dans la seconde ville du département.
Lundi 4 août à partir de 13 heures, le personnel engagera une action d’alerte et invite la population à lui apporter son soutien.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1297

1 Message

  • Romilly-sur-Seine - Santé fermeture du centre de post-cure 5 août 2014 18:16, par Madame Bezard Collas

    Bonjour à tous, Je suis Madame Bézard Hélène de Bercenay le hayer 10290 Je suis désolée d’apprendre la fermeture prochaine du centre Camille Claudel...Cette structure m’a accueillie en juillet 2010 avec une maladie phobique due à une dépression, deux ans après le décès de mon époux. Mon état était pour moi une incompréhension totale...Pourquoi cette peur du mauvais temps ? quel rapport avec le décès de mon mari ?..autant de questions que seule un accueil de personnes compétentes ont calmer mes doutes et mes angoisses. Prise en main par une psychiatre à raison de deux consultations par semaine et une médication fournie par le centre Camille Claudel ont eu raison de cette maladie. Si je vais bien aujourd’hui c’est que j’ai été prise en main rapidement par du personnel compétent près de mon domicile de l’époque....je vie maintenant à l’île de la Réunion ( ou les cyclones sont chaque année présent ) . Un grand Merci si je ne vous avait pas eu à l’époque j’aurai très certainement sombré , la proximité du centre m’a permise d’assister aux rendez-vous, s’il y avait fallu me rendre à Brienne le château je n’aurais pas pu. Madame Bezard Hélène Bois D’Olives st Pierre de la Réunion 97410

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|