« Le néolibéralisme est mort mais ils ne le savent pas. » Roland Gori

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Congrès départemental du PCF

Congrès départemental du PCF

Les communistes aubois ont voté les textes d’orientation politique et élu leur direction départementale

jeudi 23 mars 2006 , 1840 : visites

Avant le Congrès national du PCF qui se tiendra au Bourget du 23 au 26 mars, les communistes aubois ont tenu le week-end dernier leur conférence départementale. Cinquante et un délégués mandatés par leurs sections ont débattu une journée entière des orientations de leur parti pour les trois années à venir. Le une délégation du congrès était présente à la manifestation contre le CPE à Troyes. La pétition anti-CPE a été signée par 400 personnescontexte politique n’était pas absent des débats, il en était même au cœur comme l’a rappelé Jean-Pierre Cornevin dans son intervention d’ouverture du congrès : "... Ce qui est remarquable dans ce mouvement contre le CPE, c’est qu’à travers ce refus de la précarité qu’on leur présente comme un moindre mal, la jeunesse ouvre en grand le débat de quelle société voulons-nous ? Dans quel monde voulons nous vivre ? Le travail, l’argent, le profit, pour quel but ? A la mise en concurrence généralisée des hommes et des marchandises que propose le patronat et l’UMP, des millions de jeunes et leurs familles répondent : nous voulons un autre monde, un autre avenir, la solidarité et une place pour chacun. C’est ce débat qu’attendent les Français et c’est justement ce débat qui est au cœur de notre congrès afin d’apporter des réponses concrètes d’alternative politique applicable aujourd’hui et maintenant si une majorité de Français décide de nous en donner le pouvoir... " L’occasion pour le PCF d’affirmer quels sont ses objectifs Les communistes ont bien conscience que leur congrès est attendu par ceux qui espèrent beaucoup du PCF. Par les communistes bien sûr mais aussi par tous les citoyens de gauche et au-delà qui ont apprécié le rôle moteur qu’a joué le PCF pour la victoire du NON au référendum, les acteurs des mouvements sociaux, tous ceux qui souffrent. Il est attendu aussi par ceux qui ont beaucoup à craindre de la progression du PCF : la droite, le MEDEF, la bourgeoisie, tous ceux qui voudraient voir le libéralisme triompher pour accélérer encore l’emprise du capitalisme financier sur la planète. Le 33 ème congrès doit donc être l’occasion pour le PCF d’affirmer quels sont ses objectifs :
- Va-t-’il réaffirmer haut et fort toute l’actualité du communisme face à un capitalisme de plus en plus prédateur et destructeur d’humanité ?
- Va-t-’il réussir à synthétiser le contenu de ses propositions, de ses réflexions de ces dernières années dans un programme populaire, combatif qui fait la démonstration que l’on peut battre la droite durablement et mettre en œuvre une véritable politique de gauche ?
- Que proposent les communistes pour changer l’Europe, pour un monde de paix, pour préserver la planète ?
- Quelle stratégie doit-il adopter pour battre la droite et faire réussir la gauche ? Va-t-’il s’appuyer sur l’élan de la victoire du 29 mai pour rassembler celles et ceux qui n’en peuvent plus de cette logique libérale. Est ce un ou une communiste qui portera ce rassemblement à l’élection présidentielle, les candidatures pour les législatives seront-elles à l’image de ce rassemblement ?
- Pour mettre en œuvre ses objectifs fait-il le choix d’un parti militant, créatif, rebelle, un parti à l’image de la population avec plus de jeunes, de salariés, de femmes. Va-t-’il redynamiser ses structures de proximité, dans les quartiers, les entreprises afin de retisser des liens avec cet électorat populaire qui le boude encore. Le droit de vote, de se porter candidat, etc... doit-il être lié au fait d’être à jour de ses cotisations ? C’est la somme de toute cette réflexion que les adhérents mènent déjà depuis quelques mois qui au final constituera les orientations politiques du parti communiste français pour les trois prochaines années qui verront se succéder élections présidentielles, législatives, municipales, cantonales et sénatoriales ce qui risque de bouleverser les rapports de forces politiques. On mesure donc l’importance de ce congrès. Après amendements, les orientations adoptées par les délégués Les délégués du congrès départemental ont mené ce débat avec passion mais dans un esprit toujours très fraternel. Vingt-cinq amendements concernant le texte d’orientation ont été adoptés. Au final l’ensemble du projet a été adopté par 95 % des délégués. Jean-Pierre Cornevin a été réélu dans ses fonctions de secrétaire départemental. Il sera à la tête d’une direction départementale rajeunie de trente-sept camarades, qui comptera notamment dans ses rangs les nouveaux secrétaires des sections de Troyes et Romilly-sur-Seine âgés de 25 et 27 ans ainsi que le nouvel animateur des jeunesses communistes qui est âgé de vingt ans. Huit camarades ont été désignés pour représenter la fédération de l’Aube au congrès national.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N861

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|