“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

L'Humeur
  • Sang rouge
  • 8 mai 2014,
    par Malicette
  • Mai, c’est le mois des commémorations. C’est aussi le mois des confusions et des amnésies. Il y a la fête du travail que certains attribuent encore à Pétain. Il l’avait subvertie en fête du « travail, famille, patrie » tout en torturant les descendants de (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • LÉGION D’HONNEUR AU TRAVAIL DU DIMANCHE
  • jeudi 8 mai 2014
  • Au titre de “services rendus au pays”, A. Montebourg a attribué la Légion d’honneur à Jean-Claude Bourrelier, Pdg de Bricorama et principal lobbyiste (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2014 > Mai > N1285 > LÉGION D’HONNEUR AU TRAVAIL DU DIMANCHE

LÉGION D’HONNEUR AU TRAVAIL DU DIMANCHE

jeudi 8 mai 2014 , 270 : visites

Au titre de “services rendus au pays”, A. Montebourg a attribué la Légion d’honneur à Jean-Claude Bourrelier, Pdg de Bricorama et principal lobbyiste de l’ouverture des magasins le dimanche.
C’est une des surprises de la promotion de Pâques. Cette décoration, alors que de nombreux Résistants, encore vivants, n’ont toujours pas été honorés par la République, est une véritable provocation faite aux organisations syndicales et aux salariés.
En honorant ce baron du CAC40, le gouvernement, qui étudie actuellement l’extension des secteurs pouvant ouvrir le dimanche, a lancé un signe fort en direction de ses partisans. Ce patron, maintes fois convoqué devant les juges pour infraction à la législation sur le travail du dimanche, fait de la déréglementation son cheval de bataille. C’est pour “services rendus” au patronat qu’il faut médailler Bourrelier. Et pour autant que l’on sache, le patronat n’est pas, loin s’en faut, à lui seul représentatif du pays. à moins que le gouvernement ne voit désormais ainsi les choses ?

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1285

1 Message

  • Monsieur Bourrelier n’est pas un baron du CAC 40. Certes, son entreprise est cotée mais loin des ténors de la bourse. Deuxième point, sa nomination n’a aucun rapport avec le fait que de nombreux résistants ne soient pas décorés. Enfin, le combat de ce monsieur ne vise pas à légaliser le travail du dimanche mais mettre tous ses concurrents sur un même pied d’égalité. Tous ouverts ou tous fermés. Il est là le lobby ; autoriser certains à ouvrir et pas d’autres.

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|