« Le néolibéralisme est mort mais ils ne le savent pas. » Roland Gori

Accueil > Archives > National > Election > Sarkozy prêt à tous les mensonges pour se faire élire !

Sarkozy prêt à tous les mensonges pour se faire élire !

vendredi 22 décembre 2006 , 2324 : visites , par JPC

Il y a des attitudes, des déclarations, des postures politiques contradictoires qui ne trompent pas. Sarkozy est un dangereux démagogue, aujourd’hui prêt à tout pour se faire élire président de la république, demain prêt à tout pour le rester !

Si certains en doutaient encore, les faits sont maintenant criants.

A Charleville, dans les Ardennes, le candidat Sarkozy est venu s’adresser à la " France qui souffre ". A l’intention des sans abri, il a lancé : "Je veux, si je suis élu président de la République, que, d’ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid parce que, le droit à l’hébergement, je vais vous le dire, c’est une obligation humaine." Le matin même ses forces de l’ordre étaient utilisées pour évacuer avec violence ces mêmes sans-abri sur un bout de trottoir parisien. Il est vrai que les tentes que leur distribue Médecins du monde depuis un an rendent visible, trop visible, l’étape ultime de l’éclatement social que produit la politique menée par le président de l’UMP et les siens depuis trop d’années maintenant.

Opposer les catégories les plus pauvres entre elles ! Aux ouvriers ardennais il a dit sans honte : " vous êtes la vraie France, celle qui se lève tôt. Je n’accepte pas qu’il y ait des gens, qui soient au RMI et qui, à la fin du mois aient autant que vous " Comment peut-on qualifier l’homme qui tient un tel discours lorsque l’on sait qu’il y a trois semaines ce même homme donnait l’ordre à ses CRS de charger les salariés de Thomé-Gémo à Mouzonville afin de les déloger de leur usine qu’ils occupaient parce qu’en proie à une énième délocalisation. Comment les Français pourraient-ils être aussi insensés pour donner les clés de la république à quelqu’un qui met autant d’acharnement à vouloir opposer de façon systématique les catégories les plus pauvres entre elles ?

Travailler plus pour gagner plus

Aux millions de salariés qui travaillent dur, souvent avec des contrats précaires, et qui ne gagnent pas assez pour vivre dignement, Sarkozy leur vomit sa nouvelle formule reprise depuis par Bayrou et Le Pen. "Pour gagner plus il faut travailler plus et plus longtemps" Qu’en pensent les salariés de l’agriculture, du bâtiment, de l’hôtellerie, de la restauration etc.. qui cumulent déjà 45 à 50 heures par semaine sans que leurs heures supplémentaires ne soient payés et encore moins majorées. Qu’en pensent tous ces salariés qui rentrent fourbus à la maison après leur journée de travail ? Faut-il qu’ils retournent au boulot le samedi et pourquoi pas le dimanche ! Et cela jusqu’à la mort puisque la droite veut gentiment nous inviter à travailler plus longtemps. Les quelques années de vie supplémentaire que nous avons gagnées durant ces dernières décennies, il faudrait que nous les redonnions aux patrons ! Quel progrès....

A aucun nomment Sarkozy ne dit qu’il faut augmenter les salaires, on comprend bien pourquoi il est le candidat des patrons.

Sarkozy est à mille lieues de la réalité vécue au quotidien par la majorité de la population de notre pays. La gauche populaire, celle qui va se lever avec MG Buffet Pourtant la réalité est qu’il y a aujourd’hui, en France au XXIè siècle, près de neuf millions de personnes non logées ou en logements insalubres La France qui souffre, souffre d’abord de la guerre menée aux pauvres depuis bientôt cinq ans. La réalité aujourd’hui est qu’"il y a 30% de travailleurs pauvres dans la rue", sept millions de Français qui ont moins de 788 euros par mois pour survivre.

Les Françaises et les Français attendent autre chose que le discours démagogue du petit Bush. Ils attendent que l’on reprenne le chemin du Progrès en stoppant la droite et sa politique d’apartheid social. Cela passe par une gauche audacieuse qui aura la force d’aller mobiliser les moyens financiers accaparés aujourd’hui de façon stérile pour l’économie par les marchés financiers. Cette gauche ce n’est pas celle qui prend Blair ou Schröder comme modèles, mais la gauche populaire, celle qui va se lever avec Marie George Buffet.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N900

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|