“La Commission économique des Nations Unies [...] découvrit que les pays qui suivaient les programmes recommandés par le FMI avaient des taux de croissance inférieurs à ceux des pays qui se reposaient sur le secteur public pour répondre aux besoins fondamentaux de leur population.” Noam Chomsky

L'Humeur
  • Détruire Fernand Doré ?
  • 26 septembre 2013,
    par Malicette
  • Le maire ferme la salle Doré à Troyes ! Le bâtiment chavire. Il ne respecte plus les règles d’hygiène et de sécurité ! Pardi ! Comme la Bourse, on laisse lentement se dégrader les bâtisses et comme le chien qu’on veut noyer, on l’accuse de la rage, mieux (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Ministre Sinistre
  • 26 septembre 2013,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Après l’état ne peut pas tout de Jospin, voilà l’état qui « n’est pas là pour mettre des ressources rares dans des entreprises qui n’ont pas d’avenir » (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • LES AMALGAMES GLAUQUES DE FRANÇOIS BAROIN
  • jeudi 26 septembre 2013
  • François Baroin a fait dans la presse sa “rentrée politique”. Entre langue de bois et amalgames, l’occasion de retendre ses vieilles ficelles (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2013 > Septembre > N1253 > Une “opération vérité” très politique

Une “opération vérité” très politique

Campagne du PCF et du Front de gauche sur le coût du capital

jeudi 26 septembre 2013 , 192 : visites , par LDA

Certaines des récentes données de l’Insee ainsi que de nombreuses publications permettent de cerner très précisément la nature des inégalités, leur creusement, et de remettre les choses au clair.

En vingt ans, l’écart de rémunération salariale entre les dirigeants d’entreprises et leurs salariés s’est creusé de façon très sensible. Si, en 1990, le revenu net annuel des salariés à temps complet, employés dans les secteurs privés et les entreprises publiques (hors agriculture), représentait en moyenne 41% de celui de leurs patrons, en 2010, il ne correspondait plus qu’à 38%. En 1990, le salaire moyen d’un ouvrier équivalait à 31,2% de celui de son dirigeant, celui d’un employé à 31,5%. Vingt ans plus tard, ils n’en valaient plus respectivement que 28,9% et 28,2%. Les “pigeons” ne sont pas ceux que l’on dit ! Encore ne s’agit-il là que de données générales mélangeant la rémunération du patron de PME et les 3,8 millions d’euros annuels perçus en moyenne en 2010 par les patrons du CAC40. Les écarts seraient encore plus saisissants si l’on prenait en compte la totalité des revenus, sachant que de nombreux “capitaines” d’entreprises touchent aussi d’importants revenus financiers. Il serait vain cependant de s’en tenir à ces inégalités. D’abord parce qu’on ne peut pas les isoler. Le plus souvent les inégalités de revenus et de patrimoine se cumulent avec des inégalités culturelles, de pouvoir et de sexe. Un chef d’entreprise n’est pas seulement quelqu’un qui gagne beaucoup plus que ses salariés, c’est aussi celui qui décide pour eux et qui n’hésite pas à les mettre à la porte. Ces inégalités font système ; ce système est en crise et est même au coeur de la crise. Dans nos sociétés capitalistes, la délégation de pouvoir de gestion des entreprises au bénéfice de l’oligarchie a été mise à mal par la crise de 2008. Aussi, les campagnes sur le prétendu excès de dépenses publiques et le coût du travail n’ont pas que des visées économiques et sociales. Elles ont aussi une dimension politique pour détourner le regard ailleurs que sur les vrais responsables de la crise, et pour parer à toute remise en cause radicale des privilèges de gestion économiques, sociaux et politiques d’une caste. C’est dire si la bataille initiée, par le PCF et le Front de gauche, sur le coût du capital est une bataille très politique. Son objectif est de mettre à nu l’énorme mensonge de la pensée néolibérale.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1253

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|