“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • Détruire Fernand Doré ?
  • 26 septembre 2013,
    par Malicette
  • Le maire ferme la salle Doré à Troyes ! Le bâtiment chavire. Il ne respecte plus les règles d’hygiène et de sécurité ! Pardi ! Comme la Bourse, on laisse lentement se dégrader les bâtisses et comme le chien qu’on veut noyer, on l’accuse de la rage, mieux (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Ministre Sinistre
  • 26 septembre 2013,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Après l’état ne peut pas tout de Jospin, voilà l’état qui « n’est pas là pour mettre des ressources rares dans des entreprises qui n’ont pas d’avenir » (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • LES AMALGAMES GLAUQUES DE FRANÇOIS BAROIN
  • jeudi 26 septembre 2013
  • François Baroin a fait dans la presse sa “rentrée politique”. Entre langue de bois et amalgames, l’occasion de retendre ses vieilles ficelles (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2013 > Septembre > N1253 > Détruire Fernand Doré ?

Détruire Fernand Doré ?

jeudi 26 septembre 2013 , 248 : visites , par Malicette


Le maire ferme la salle Doré à Troyes ! Le bâtiment chavire. Il ne respecte plus les règles d’hygiène et de sécurité  ! Pardi ! Comme la Bourse, on laisse lentement se dégrader les bâtisses et comme le chien qu’on veut noyer, on l’accuse de la rage, mieux on le rend enragé.
J’avais lu, il y a quelque temps, le panneau installé contre la grille de la Vallée Suisse. Il annonçait au touriste que la Gestapo avait là torturé et envoyé les Résistants à la mort. Panneau mémoriel certes, mais redondant, puisque le fait était déjà signalé sur une plaque gravée à l’or fin sur le bâtiment même. Il aurait pu également signaler les décennies de concerts, les prestigieux artistes qui l’ont enchantée, les myriades d’élèves qui y ont découvert l’art merveilleux de la musique et du théâtre. Tous nos interprètes et directeurs de conservatoire l’ont dit, cette salle possède la meilleure acoustique du département !
Redondant ? Pas sûr ! Je lis la dernière phrase, à l’écriture discrète : « Elle [la salle] se situait à l’angle du boulevard Gambetta et de la rue Diderot. » Cet imparfait indique parfaitement qu’on veut la saborder, et il y a quelque hypocrisie à dire qu’on étudie le coût de la restauration.
Il faut empêcher ce carnage mémoriel et redonner vie à ce témoin culturel de l’Aube qui doit encore longtemps ajouter des strates de mémoire artistique sur les anciennes. Veut-on remplacer l’histoire par l’immobilité mémorielle d’une opération immobilière ?

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1253

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|