“La paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.” Baruch Spinoza

L'Humeur
  • Retour à Babel
  • 30 mai 2013,
    par Guy Cure
  • Il y a plus d’un demi-siècle, Etiemble dénonçait l’invasion du franglais. Ce n’était que les prémices d’une évolution que Claude Hagège a analysée dans Halte à la mort des langues ; d’ici la fin du siècle, la moitié des langues actuellement parlées dans le (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2013 > Mai > N1236 > L’ÉTAT DOIT PRENDRE DES MESURES

Élus du PCF ... AU SERVICE DE LA POPULATION

L’ÉTAT DOIT PRENDRE DES MESURES

Ligne SNCF Paris-Troyes-Belfort

jeudi 30 mai 2013 , 517 : visites , par Pierre Mathieu

Pierre Mathieu, vice-président de la Région en charge des transports, a interpellé par courrier Daniel Bursaux, directeur général des infrastructures des transports et de la mer, sur les dégradations du service sur la ligne SNCF n°4.
« De nouveau, les usagers de la ligne n°4 Paris-Troyes-Belfort sont confrontés à une situation très dégradée  : suppression de nombreux trains, retards, capacité des trains insuffisante, déficience de l’information dans cette période de crise. Selon la direction régionale de la SNCF, cette situation serait due à une défaillance sur un organe vital d’une locomotive nécessitant un passage en révision d’une batterie d’engins.
Cela donne raison à la Région Champagne-Ardenne qui, depuis plusieurs années, demande que la question du renouvellement du matériel roulant sur cette ligne, sous responsabilité de l’état, soit concrètement solutionnée en intégrant l’électrification entre Paris et Troyes, dont la mise en service est prévue pour 2017.
Immédiatement, je demande que l’état exige de la SNCF un plan d’actions visant à assurer la totalité des circulations, le rétablissement d’une qualité de service que souhaitent légitimement les usagers et les élus des territoires, qui sont très fortement engagés dans le financement de l’amélioration de l’infrastructure par la mobilisation de près de 100 millions d’euros en Champagne-Ardenne.
Au vu des préjudices subis par les usagers sur cette ligne ces derniers temps, la SNCF doit également mettre en oeuvre des mesures commerciales.
Je souhaite aussi que soient réunis sans tarder le Comité de suivi de la qualité de la ligne Paris-Belfort, ainsi que le Comité des financeurs de l’électrification de Paris-Troyes ».

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1236

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|