“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • Victor Hugo
  • 11 avril 2013,
    par Malicette
  • Ils ont été battus, bien battus, copieusement battus comme au fléau le seigle d’autrefois. Ils étaient eux-mêmes un fléau. Rappelez-vous Sarko et son régiment de jambes de bois, arpentant nos télés et nos consciences. Cassant nos lois bienfaitrices nées (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • QUELLE CONFIANCE ?
  • jeudi 11 avril 2013
  • Fleur Pellerin, la ministre des PME avait déclaré, “ne pas croire à la lutte des classes”, ajoutant qu’on avait en France “un petit problème avec (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2013 > Avril > N1229 > LES “POTES”À BAROIN

LES “POTES”À BAROIN

jeudi 11 avril 2013 , 213 : visites

C’est le milliardaire David Rockefeller qui a dit : « une amitié née des affaires vaut mieux qu’un affaire née de l’amitié ».
Réagissant à la démission de Cahuzac, F. Baroin a déclaré avoir de « l’estime et du respect » pour l’homme. Courtoisie politicienne  ? Pas du tout, le maire de Troyes en rajoute une louche en le qualifiant de « compétent, talentueux » et, accrochez-vous aux ridelles, de « loyal » (!). Déjà en 2012, lors d’un débat télévisé, il ne faisait pas mystère de la « haute estime » en laquelle il le tenait. Une amitié de longue date, puisqu’un article du Parisien du 13 novembre 2011, en faisait déjà mention. écharpé après avoir déclaré que la gauche avait pris le pouvoir “par effraction” en 1997, c’est Cahuzac qui avait joué les pompiers dans le camp socialiste en faveur d’un Baroin, « profondément respectueux du Parlement... [avec] une forme d’élégance assez rare en politique  », avait déclaré le délinquant fiscal. Le même article fait mention des « potes » à Baroin ; “une question de génération”, est-il précisé : Dray, Valls et même... Montebourg ! En s’adressant à ce dernier, les Sodis ont-ils bien frappé à la bonne porte ?
Le journaliste laisse le dernier mot à François Baroin qui conclut par des paroles dont le sens, à peine voilé, s’éclaire à la lumière de l’actualité : « on s’en met plein la figure, mais sur les rendez-vous essentiels, on chasse en meute ». Avec la VIè République, on pourrait commencer par fermer la chasse !

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1229

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|