“Ne pas traiter le pauvre dans l’homme, mais l’homme dans le pauvre.” Jack Ralite

Ecoutez-voir
  • La nausée : Quand la police de Baroin s’attaquent aux pauvres !
  • 12 octobre 2011,
    par FLORENT BALLANFAT
  • La police municipale Troyenne sait faire preuve de zèle lorsqu’il s’agit de s’attaquer à ceux qui dérangent Monsieur le Maire. Les communistes sont (...)

  • Lire la suite
Accueil > La dépêche voit rouge > Un député de l’Aube fervent défenseur des fraudeurs fiscaux

Un député de l’Aube fervent défenseur des fraudeurs fiscaux

samedi 6 avril 2013 , 263 : visites , par JPC

 Le député de l’Aube Nicolas Dhuicq a du flair politique.

Alors que le scandale Cahuzac provoque une véritable onde de choc dans tout le pays, que l’action politique est minée par un discrédit rampant, que le dégoût gagne l’ensemble de nos concitoyens, la moralité voudrait que tous les parlementaires prennent les mesures politiques historiques qui enfin porteraient un coup fatal à la gangrène des paradis fiscaux. Pas du tout ! Une vingtaine de députés UMP, dont N. Dhuicq, viennent de déposer une proposition de loi demandant rien de moins que l’amnistie des "exilés" fiscaux.

Cette initiative politique de ces députés UMP illustre parfaitement le mal qui ronge notre république : les liens étroits et anciens qui unissent beaucoup de responsables politiques au monde de l’argent. Ce qui est hallucinant, c’est que N. Dhuicq et ses amis citent comme argument d’autorité dans l’exposé des motifs de leur proposition de loi, le plus corrompu des hommes politiques européens, S.Berlusconi. Il aurait du temps de sa splendeur, mis en place un tel dispositif d’amnistie en Italie, entendez par là auto amnistie.

N’oublions pas que ces députés qui demandent grâce pour les fraudeurs qui dépouillent notre pays de plus de 80 milliards d’euros par an, ont tout entrepris pour empêcher l’amnistie de salariés condamnés pour avoir défendu leur outil de travail.

N’oublions pas non plus que l’évasion fiscale qui se traduit par un manque de recettes pour l’état est forcément compensé par une recherche de ressources supplémentaires : on augmente alors les impôts indirects( TVA), on remet en cause notre système de protection sociale (retraite..)on réduit les prestations sociales, les investissements publics et les dotations aux collectivités, (souvent compensées par une hausse des impôts locaux)

Au bout du compte ce sont bien tous les Français et en premier lieu les plus démunis qui paient pour les délinquants fiscaux.
Or ces délinquants fiscaux, qui contribuent largement à accentuer les effets de la crise à laquelle les salariés aubois paient un lourd tribut, sont ceux que N. Dhuicq et ses amis veulent protéger.
L’insupportable connivence entre certains milieux politiques et la finance doit cesser. Il est temps que notre peuple impose le débat préliminaire à l’instauration d’une sixième République.

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|