“Les macronistes, ces personnes étranges qui veulent des contreparties aux aides sociales, mais qui distribuent sans condition des subventions aux grosses multinationales !" Ian BROSSAT

L'Humeur
  • PAS DE CHANCE
  • 4 avril 2013,
    par Guy Cure
  • Ce n’est qu’une question de statistique et d’évaluation. d’une part, on peut estimer qu’au moins 50 000 enfants ont participé aux manifestations contre le mariage pour tous. d’autre part, 2 % des humains sont homosexuels (on est près de la fourchette (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • DÉCONNEXION
  • jeudi 4 avril 2013
  • Jérôme Cahuzac a donc avoué : vingt ans d’évasion de capitaux, de dissimulation de ressources et un “reliquat” de compte à Singapour avec encore 600 000 (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2013 > Avril > N1228 > Retraites : on lâche rien !

Retraites : on lâche rien !

jeudi 4 avril 2013 , 212 : visites

La confédération CGT des retraités organisait le 28 mars une journée d’action afin de dénoncer l’accélération de la baisse du pouvoir d’achat des retraités.
A l’occasion du rassemblement troyen, place de l’hôtel de ville, les animateurs de l’Union syndicale des retraités de la CGT, M. Renaud et M. Brun ont déploré le fait que le gouvernement socialiste s’aligne sur les politiques libérales qui considèrent que « les pensions de retraites, tout comme d’ailleurs les salaires des actifs, sont un coût social auquel il faut imposer de nouvelles réductions. Cette politique revient à puiser une nouvelle fois directement dans les poches des retraités et des salariés pour verser des milliards au Medef et aux patrons du CAC 40 », ont-ils déclaré devant une centaine de manifestants. Rappelant au passage que 53% des 14 millions de retraités perçoivent moins que le SMIC, cinq millions d’entre eux ont une pension totale comprise entre 800 € et 1 200 € par mois. Le nombre de nouveaux retraités qui touchent le minimum contributif est en augmentation. Pour les pensions des femmes, c’est pire, puisqu’en moyenne elles sont inférieures de 38 % à celles des hommes. Les organisateurs ont fait adopter à main levée une motion exigeant du gouvernement : un rattrapage de 300 € par mois pour tous ; la revalorisation des pensions et des retraites complémentaires indexées sur la base du salaire moyen ; pas de retraite en-dessous du SMIC pour une carrière complète ; le relèvement des pensions de réversion à 75 % de la retraite initiale et le rétablissement de la ½ part pour le calcul de l’impôt sur le revenu.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1228

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|