“Ce que les gens ont aimé dans cette équipe n’est pas tant son jeu que l’idée d’une réussite collective.” Mickaël Correia

L'Humeur
  • Promenade dominicale
  • 14 février 2013,
    par Malicette
  • Monsieur X. nous envoie cet étonnant récit. « Je vous fais part d’une aventure plutôt inquiétante qui est arrivée à mon épouse, lors de son hospitalisation. » M. X. explique donc que sa femme est entrée aux ursulines, un certain vendredi, pour y subir (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2013 > Février > N1221 > La force agissante de la gauche

La force agissante de la gauche

Un congrès pour faire exploser le carcan de l’austérité

jeudi 14 février 2013 , 105 : visites , par LDA

Le 36è Congrès a permis de muscler les propositions alternatives pour sortir de la crise et été le tremplin des campagnes de ripostes. Le PCF a décidé d’écrire une nouvelle page de son histoire et de celle de la gauche.

Historique, le 36è Congrès du Parti communiste ? Laissons aux idées, utiles et généreuses, le temps de prendre leur essor, de sublimer leurs sucs et de se cristalliser en actes. Laissons leur le temps d’irriguer les terres asséchées par l’austérité et de briser les chaînes entravant les millions de français assujettis contre leur gré à l’argent-roi.

UNE PENSÉE COLLECTIVE
Les médias ont jaboté à plumes et micros que-veux-tu sur la disparition de la faucille et du marteau des cartes d’adhérents, reniflant à dessein l’anecdotique pour mieux escamoter l’essentiel. Ils voulaient une messe des morts, ce fut un baptême. Celui d’une force dont « l’unité [...] est le fruit de choix politiques partagés par la très grande majorité  », comme l’a rappelé Pierre Laurent, réélu secrétaire national. « Communisme de nouvelle génération », « novation communiste  », les mots ont un sens et une portée. Tous ces jeunes, à l’image de Chloé, déléguée auboise et plus jeune participante au congrès, ont des exigences et des attentes ; lignes de forces émergentes qui grondent et agitent notre société. Ce n’est pas un hasard s’ils ont choisi notre Parti communiste. Ce n’est pas un activisme de salons ou pantouflard qu’ils attendent et appellent, mais des actes. Loin des routines calibrées à l’applaudissement près, comme on le vit naguère, ce congrès fut une ruche effervescente. Dans ce bouillonnement, un dessein commun, une pensée collective se sont construits avec l’Humanifeste dont les propositions alternatives seront au coeur de la campagne qui va être engagée pour démontrer que l’austérité conduit dans le mur, que la « flexisécurité », flexible pour les emplois mais sécurisante pour les profits, est un leurre patronal pervers et dangereux.

INTERNATIONALISME
Réaffirmée lors de ce congrès, un grande valeur de la gauche, l’internationalisme. Bien sûr, on a en tête l’appel qui clôt le Manifeste de Marx et Engels, « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ». Loin des dogmatismes stériles qui président à la redécouverte par certains de la pensée marxiste, « notre parti a la responsabilité de chercher les formes d’un internationalisme [...] qui soit une contribution concrète aux luttes de chacun et de tous ; un internationalisme en réseau, opérationnel et politiquement utile à notre vie sociale réelle », comme l’a défini P. Laurent. Une centaine de délégués internationaux d’une soixantaine de pays ont d’ailleurs été des acteurs à part entière de ce congrès. Développement de la stratégie du Front de gauche, mise en oeuvre depuis 2008 et qui a contribué au renforcement de notre parti avec de nouvelles adhésions, une nouvelle formule de l’Humanité, dans les prochains mois, adossée à une plateforme numérique, annoncée par son directeur Patrick Le Hyaric... sont autant de sujets qui ont été abordés au cours des débats. Notre camarade Gisèle Malaval entre au Conseil national où elle siègera comme titulaire avec Pierre Mathieu et J.-P. Cornevin comme observateur. à suivre la semaine prochaine.


“Le communisme de nouvelle génération est une idée qui peut être de grande portée” -P. Laurent


P.-S.

La dépêche de l’Aube N1221

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|