“Aujourd’hui, quand vous vivez dans une famille ouvrière, vous avez peur que vos enfants tombent dans la misère. Pourquoi ? Parce que la politique actuelle contribue à accumuler des richesses.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • Ce n’est qu’un début
  • 24 janvier 2013,
    par Guy Cure
  • Les cérémonies des voeux ne sont pas terminées que le bilan de l’année 2013 s’annonce prometteur. au bonheur souhaité fait écho une réalité sinistre. la France est en guerre, des otages sont massacrés, des militantes progressistes sont assassinées en (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Sodimédical : on en parle
  • 24 janvier 2013,
    par Malicette
  • La presse locale a eu raison de parcourir l’année 2012 et d’en faire le bilan. elle a interrogé quelques associations pour connaître leur avis sur (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • SELON QUE TU ES PUISSANT OU MISÉRABLE...
  • jeudi 24 janvier 2013
  • Le préfet de l’Aube est intraitable : on ne touche pas à ses amis ! Flashé à 140 km/h par les gendarmes sur une portion de route limitée à 90 km/h, (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2013 > Janvier > N1218 > SELON QUE TU ES PUISSANT OU MISÉRABLE...

SELON QUE TU ES PUISSANT OU MISÉRABLE...

jeudi 24 janvier 2013 , 262 : visites

Le préfet de l’Aube est intraitable : on ne touche pas à ses amis !
Flashé à 140 km/h par les gendarmes sur une portion de route limitée à 90 km/h, Philippe Adnot, sénateur et président du Conseil général de l’Aube a pu repartir avec son véhicule après l’intervention du préfet du département, Christophe Bay. Le préfet nous avait déjà démontré toute sont intransigeance lorsqu’il est question de défendre les gens de son monde. épaulé par son ami Philippe Adnot et une compagnie de CRS (notre photo), il avait volé au secours du patron voyou de Sodimédical (condamné depuis à 4 mois de prison avec sursis) alors qu’il était retenu dans son bureau par les Sodis scandalisés du sort qui leur était fait. Mais que le citoyen lamda se rassure, le préfet demeure pour la populace le garant zélé de la sécurité publique. On nous à confié dernièrement, qu’au mépris d’une décision de justice et de l’avis même du procureur de la République qui demandait la restitution du permis de conduire d’un jeune conducteur pris en excès de vitesse au bout de 4 mois ,le préfet aurait courageusement maintenu la suspension administrative pour une durée de 6 mois. Selon que tu es puissant ou misérable...

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1218

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|