“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • De quoi débattre
  • 10 janvier 2013,
    par Guy Cure
  • Le palmarès des grandes fortunes mondiales de 2012 vient d’être publié. Le bilan de la honte. Des suites de zéros qui donnent le vertige. Sauf erreur, la plus grosse fortune est de l’ordre de grandeur des recettes prévues au budget de la France par (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Misère et désespoir
  • 10 janvier 2013
  • Récemment, l’Huma Dimanche titrait « La pauvreté, ça n’existe pas ». Libération Champagne parlait de 16 000 chômeurs (es) dans l’Aube. La télé parlait de (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • Жерар Депардье
  • jeudi 10 janvier 2013
  • Ca s’écrit comme ça, Gérard Depardieu, sur un passeport russe. Octobre 54 : Charles Chaplin répond à l’appel de l’Abbé Pierre et lui remet deux millions (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2013 > Janvier > N1216 > Un communisme rebelle et utile

Un communisme rebelle et utile

36 ÈME CONGRÈS : DÉBATTONS POUR NOURRIR ET RENFORCER NOTRE PROJET COMMUNISTE

jeudi 10 janvier 2013 , 469 : visites , par LDA

Acceptée très majoritairement, la base commune invite au débat par cinq “fenêtres de discussion”. Chaque semaine, nous aborderons l’une d’entre elles. 1ère fenêtre : “la crise et son issue en question”.

La crise est dans toutes les têtes. Comment l’analyser et cerner ses contours ? Quelles contradictions provoque-t-elle au sein du système ? Quelles luttes se développent ? Quelles luttes développer, quelles sont les issues et quelles brèches ouvrir dans l’austérité ? Autant d’équations que les adhérents du PCF auront, sinon à résoudre, au moins à mettre en cohérence. On a beaucoup entendu, on entend toujours, sur la crise, et d’autant plus fort lorsque ce sont les ténors et les choeurs néolibéraux qui entonnent les trilles et enchaînent refrain sur refrain sur l’air de la fatalité. Karl Marx, dont un texte est mis en exergue dans la base commune, disait : « nous ne pouvons nous méprendre sur la figure de cet esprit malin sans cesse à l’oeuvre dans toutes ses contradictions ». Il y a en effet, une fatalité : le système capitaliste est voué, de par sa nature, à des périodes de crises dont l’intensité et la durée sont liées aux progrès de la science et des techniques et à son expansion à tous les domaines d’activité humaine. C’est la seule fatalité. Nulle part il n’est gravé dans le marbre que ce système d’exploitation, de l’homme mais aussi de la planète, serait « la » fatalité, le nec plus ultra des sociétés humaines. C’est à cette idée qu’il convient de tordre le cou, mais on ne remplace pas sa vieille guimbarde par pas de voiture du tout. Cela appelle un vrai projet ; philosophique au sens où l’entendait Marx, c’està- dire permettant de comprendre notre monde, et politique, afin de le transformer. Alors que certains à gauche mutent vers le social-libéralisme, le PCF, fidèle aux valeurs de justice, d’égalité et de partage, a un devoir historique. Celui de porter, dans cette période de crise profonde, le flambeau de l’alternative qui permettra de rallumer les étoiles. Avec d’autres, par les résistances et les luttes, par l’écoute, l’échange et le respect des différences, nous pouvons transformer la démobilisation et le fatalisme, bien utiles au Capital, en une véritable force de transformation sociale. Rebelles et utiles aux autres : c’est pour cela que nous sommes communistes.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1216

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|