“La paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.” Baruch Spinoza

Ecoutez-voir
  • Le courage selon M. Lemelle
  • 3 janvier 2013,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Le numéro de décembre de Mercure 10, l’organe de la Chambre de commerce et d’industrie, est abracadabrantesque. Dominique Lemelle, son président, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2013 > Janvier > N1215 > Le délire de lire

Le délire de lire

jeudi 3 janvier 2013 , 439 : visites , par Jean Lefevre

Chaque media promeut ses livres. Promouvons les nôtres.
Le Champagne Histoire inattendue par Claudine et Serge Wolikow Éditions de l’Atelier

Très bel album (24/24), près de 300 pages richement illustrées, qui raconte l’invention du vin mousseux de Champagne à l’Aube du 18ème siècle et l’essor prodigieux de cette boisson. C’est aussi l’histoire des vignerons, gros et petits, des conflits entre eux ainsi qu’entre Marne et Aube, de la lente création des ligues, syndicats et coopératives, la survenue des révoltes quand les droits sont bafoués. L’histoire du champagne pour nos deux historiens, c’est en fait une épopée sociale Claudine Wolikow est historienne et son mari professeur émérite à l’Université de Bourgogne.

Aragon - Un destin Français par Pierre Juquin - 800 p. - 29 € Éditions de la Martinière

Au moment où sort le tome des oeuvres romanesques à la Pléiade, paraît cette monumentale biographie d’Aragon qui ne laisse rien dans l’ombre de ce monument de la littérature, ni l’énigme de sa naissance, ni son engagement politique et littéraire.
Juquin, qui fut son camarade au Comité central du PCF avant son désengagement, compare Aragon à Goethe et à Victor Hugo pour la façon qu’ils ont eu de mêler intimement leur vie et leur oeuvre. La comparaison ne s’arrête pas là puisque Juquin, ainsi que d’Ormesson, considère l’auteur d’Aurélien comme le plus important du XXè siècle. N’est-il pas le plus étudié par les chercheurs : 68 thèses soutenues, 3 revues qui lui sont consacrées ainsi que la présence d’un Centre de recherche, celui de Saint-Arnoult-en-Yvelines où il dort à côté d’Elsa Triolet, bercé par le violoncelle ininterrompu de Rostropovitch( [1]).
Pour consoler ou énerver ceux qui auraient sans doute aimé que l’injonction de Charles Maurras (dans l’Action française), le 24 août 1939 soit accomplie( [2]), Pierre Juquin dit tout du poète et du communiste, les ombres et les lumières, comme Jean Ristat le lui a recommandé. Un livre absolument indispensable. Ceci dit, il est loin d’être le seul puisque « l’animal étrange » (Jacques Dimet dans la Vie Ouvrière) a été disséqué sur toutes ses facettes par des gens aussi talentueux que Daniel Bougnoux, Jean Ristat, Olivier Barbarant ou Valère Staraselski.
.


- Certains jours, j’ai rêvé d’une
gomme à effacer l’immondice
humaine.
Journal du surréalisme
- L’enfer existe. Il est la part du
plus grand nombre.
Les yeux et la mémoire - 1954
- C’est par le travail que
l’homme se transforme.
Article dans l’Humanité
- Il faut regarder le néant en face
pour savoir en triompher. Les Poètes - 1960
- Je suis l’ennemi de ce règne de l’homme qui n’est pas
encore terminé. Pour moi, la femme est l’avenir de
l’homme, au sens où Marx disait que l’homme est l’avenir
de l’homme. Commentaire du Fou d’Elsa - 1963

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1215

Notes

[1Sait-on que les Aragon recueillirent Slava chez eux à Paris afin d’échapper à la surveillance du KGB ?

[2Il ne s’agissait pas moins, en 1939, de demander qu’Aragon reçoive douze balles dans la peau.

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|