“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • L’avancée des déserts
  • 13 décembre 2012,
    par Guy Cure
  • Plusieurs drames récents ont mis en évidence ce que les médias ont nommé « déserts médicaux » ; en omettant que le désert se diversifie et s’étend. Tout ce qui n’est pas rentable est supprimé. Et les critères de rentabilité évoluent vite ! Le monde rural a (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • MINI MISS
  • jeudi 13 décembre 2012, par Malicette
  • Les concours de miss ont toujours la cote quand le peuple s’ennuie. Passe encore de faire promener des jeunes adultes en bikini pour réjouir les (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2012 > 12 Décembre > N1212 > Le gouvernement veut torpiller notre ligne ferroviaire. Ne laissons pas (...)

Le gouvernement veut torpiller notre ligne ferroviaire. Ne laissons pas faire !

SNCF Paris-Troyes-Belfort

jeudi 13 décembre 2012 , 497 : visites , par Pierre Mathieu

L’avant projet de loi de décentralisation et de réforme de l’action publique qui vient de sortir est sans ambiguïté. Il remet purement et simplement en cause le statut national de la ligne ferroviaire qui dessert depuis Paris le sud de la Champagne-Ardenne.
Il prévoit un désengagement total de l’état sur l’ensemble des dessertes aujourd’hui sous sa responsabilité. Cela concerne notamment tous les allers et retours entre Paris et Troyes, mais également tous les trains desservant les villes entre Paris, Culmont-Chalindrey et Belfort. En effet, en redéfinissant son champ de responsabilité aux seuls « services de jours entre des villes de plus de 100 000 habitants situées dans deux régions différentes non contiguës », le gouvernement a l’intention de sacrifier purement et simplement notre territoire.
Il ne saurait être question de laisser remettre en cause un engagement clair pris par le précédent gouvernement, suite à la mobilisation de tous dans le cadre de la négociation entre l’état et la Région à l’occasion de la mise en service du TGV-Est européen, qui ignore l’Aube et la Haute-Marne. La riposte doit immédiatement s’organiser. Je propose donc à toutes les bonnes volontés de se retrouver .

PAR PIERRE MATHIEU VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL DE CHAMPAGNE-ARDENNE

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1212

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|