“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • L’avancée des déserts
  • 13 décembre 2012,
    par Guy Cure
  • Plusieurs drames récents ont mis en évidence ce que les médias ont nommé « déserts médicaux » ; en omettant que le désert se diversifie et s’étend. Tout ce qui n’est pas rentable est supprimé. Et les critères de rentabilité évoluent vite ! Le monde rural a (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • MINI MISS
  • jeudi 13 décembre 2012, par Malicette
  • Les concours de miss ont toujours la cote quand le peuple s’ennuie. Passe encore de faire promener des jeunes adultes en bikini pour réjouir les (...)

  • Lire la suite

MINI MISS

jeudi 13 décembre 2012 , 478 : visites , par Malicette

Les concours de miss ont toujours la cote quand le peuple s’ennuie. Passe encore de faire promener des jeunes adultes en bikini pour réjouir les jurys cacochymes, mais des gamines de 7 à 10 ans, à quoi ça sert dans la formation de leur personnalité ? On nourrit vanité et frivolité.
Cette sexualisation précoce est dénoncée par les psys et les pédagos car elle développe des « conduites à risque ».( [1]) La gamine fardée, harnachée n’est plus qu’un bétail qu’on pousse sur la scène.
De plus, le bizness n’est pas loin. Rien là-dedans qui forme le jugement, la générosité, la liberté, toutes les qualités qui devraient être au programme de la formation de la personne humaine à l’adolescence.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1212

Notes

[1Anorexie prépubère par exemple.

3 Messages

  • MINI MISS 14 décembre 2012 20:29, par COMITE NATIONAL DES MINI-MISS

    Le Comité National des MINI-MISS rappelle une nouvelle fois que les concours de MINI-MISS en FRANCE sont très règlementés. Pas de défilé en maillot de bain ni tenue non adéquate avec l’âge de l’enfant, pas de maquillage. Un seul défilé en robe de princesse . Où est la sexualisation là dedans ? Il faut réfléchir avant d’écrire de telles inepties. Ne pas confondre ce qui se passe au USA et ce qui se fait en FRANCE depuis 1989.

    repondre message

    • Désolé car en organisant ce néfaste gadget, vous etes surement persuadés d’agir utilement ou au moins de créer une distraction pour le bon peuple.

      Mais vraiment quelle tristesse ! Mettre l’accent sur des parures, vetements, pseudo-esthétique... et surtout pour de futures jeunes femmes... n’est ce pas le b.a.-ba du sexisme, du machisme ?

      Ravaler les individus au rang de tas de viande, de gibier ? pourquoi faire perdre son temps, son esprit a ces pauvres enfants et a leurs éventuels spectateurs ?

      Oui, vraiment pas besoin de "tenues inadequates", ainsi que vous tentez de vous en defendre, l’idée meme est d’une absolue obscénité.

      Toute notre famille, et de chaque generation, nos parents... et nos enfants, en sont revulsés, et filles comme garcons.

      Quelle honte pese sur vous !

      Comment pouvez vous reparer de tels dommages faits a la simple dignité ?

      Nous nous sentons tous et toutes salies par ce genre d’insondable laideur sociale !

      repondre message

  • MINI MISS 21 décembre 2012 15:27, par Rémi

    On lira avec intérêt le rapport instructif de Chantal Jouanno (sénatrice UMP) de mars 2012 à l’appui des affirmations de Malicette et, plus particulièrement, en page 40, "hypersexualisation, un marché puissant". http://www.social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_hypersexualisation2012.pdf

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|