“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

L'Humeur
  • Le rosier vals
  • 12 novembre 2012,
    par Malicette
  • Il faut garder Manuel Vals. Je me souviens, en janvier 2011 lors des primaires, il s’était rappelé à notre attention en disant qu’on devait détricoter les 35 heures. Fabius, hollande et Royal, ajoutait-il, « ont pointé le même problème ». Aujourd’hui, (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Emilie du Châtelet
  • 12 novembre 2012,
    par Jean Lefevre
  • On connaît bien cette Émilie-là qui fut interprétée sur la scène de la Madeleine par Danièle israël (Cie Théâtr’âme). on sait sa science et son (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2012 > 11 Novembre > N1207 > Le rosier vals

Le rosier vals

lundi 12 novembre 2012 , 136 : visites , par Malicette

Il faut garder Manuel Vals. Je me souviens, en janvier 2011 lors des primaires, il s’était rappelé à notre attention en disant qu’on devait détricoter les 35 heures. Fabius, hollande et Royal, ajoutait-il, « ont pointé le même problème ». Aujourd’hui, Ayrault, avec ses gros sabots, avoue de même que ce n’est pas un sujet tabou. Puis se récuse. on voit bien que ça les démange. Manuel Vals fut un précurseur.
Vals est maintenant à l’intérieur. sous sa houlette (disons sa trique), on vire les Roms. hier, c’est une citoyenne française, Aurore Martin qu’on extrade en Espagne en la traitant quasiment de terroriste. C’est tellement énorme qu’il y va d’un très léger mea culpa : « Je n’y suis pour rien, dit-il, c’est la justice et ce sont les lois européennes ». Menteur. Mais il faut garder Manuel Vals. Pourquoi ? Autrefois, les vieux vignerons plantaient des rosiers dans les vignes. Le rosier jouait le rôle d’avertisseur contre les maladies. Aujourd’hui, Manuel Vals montre la tendance, décrypte la parole présidentielle et nous éclaire sur les véritables intentions du gouvernement.
Le rosier Vals porte ses épines, les dévoile et les exhibe.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1207

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|