La dette est une arme de guerre pour imposer les mesures d’austérité et pour accélérer les déréglementations réclamées par le Medef.” François Chenais économiste

L'Humeur
  • Pâté d’alouette
  • 19 juillet 2012,
    par Malicette
  • La presse doit être critique mais objective. Du temps de Sarkozy, elle fut surtout laudative pour le pouvoir, haineuse pour la gauche de la gauche et prudente pour les futurs arrivants. Les patrons de presse ne sont quand même pas suicidaires ! (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • CEUX QU’ILS NE REMERCIENT PAS
  • jeudi 19 juillet 2012
  • L’annonce de leur victoire n’a pas fait oublier aux Sodimédical la scandaleuse attitude de la droite auboise à leur égard. Avant de sabler le (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2012 > 07 Juillet > N1191 > Pâté d’alouette

Pâté d’alouette

jeudi 19 juillet 2012 , 157 : visites , par Malicette

La presse doit être critique mais objective. Du temps de Sarkozy, elle fut surtout laudative pour le pouvoir, haineuse pour la gauche de la gauche et prudente pour les futurs arrivants. Les patrons de presse ne sont quand même pas suicidaires !
Les émissions économiques se faisaient à l’invitation d’un journaliste grassement payé qui conviait quelques spécialistes éminents de droite, présentés comme des scientifiques libres et indépendants. Le terme de scientifique a toujours fait bailler les gogos. Les macro ou micro-économistes, les statisticiens, les conjoncturistes tenaient le haut du pavé pour affirmer, avec la prudence qui sied à un économiste sorti des hautes écoles, que la France de Sarkozy tenait la bonne route. Autrement dit qu’elle tenait bien sa droite.
De temps en temps, notre consciencieux journaliste invitait un spécialiste de gauche en faisant bien remarquer qu’il était de gauche.
L’objectivité sarkozyste était cuisinée selon la recette du pâté d’alouette : un cheval de droite et une alouette de gauche. Aujourd’hui, tout devrait changer. Mais les réformes vont à petit pas. La droite hurle dès qu’on menace la classe aisée. Le peuple a envie que ça change vraiment.
Sûr, on va bientôt avoir un cheval socialiste dans les médias.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1191

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|