“Nous n’attendrons ni une semaine, ni trois jours, ni même une heure pour le répéter solennellement : nous ne subirons pas la loi de la spéculation internationale.” Léon Blum (mai 1935)

L'Humeur
  • Parité
  • 5 juillet 2012,
    par Malicette
  • On sait que l’égypte a beaucoup de progrès à faire pour la parité entre hommes et femmes. Le sexe dit fort y a là-bas tous les droits. : le viol est la forme primitive de la tendresse. La France, elle, a fait beaucoup de progrès. « Le Rapt », que le (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • Départs... volontaIres
  • jeudi 5 juillet 2012
  • Connaissez-vous quelqu’un qui souhaite perdre son emploi ? Et bien, chez Bouygues on en connaît 556 ! L’arrivée de Free dans la basse-cour des (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2012 > 07 Juillet > N1189 > Départs... volontaIres

Départs... volontaIres

jeudi 5 juillet 2012 , 249 : visites

Connaissez-vous quelqu’un qui souhaite perdre son emploi ? Et bien, chez Bouygues on en connaît 556 ! L’arrivée de Free dans la basse-cour des opérateurs de téléphonie mobile provoque, semble-t-il, un engouement de départs volontaires parmi les salariés de Bouygues et chez SFR à en croire les directions qui actuellement redéfinissent leurs “orientations stratégiques pour l’avenir”. De quoi s’agit-il ? De garder la même part de gâteau (les bénéfices) avec un invité de plus. Selon une organisation syndicale, l’arrivée de Free pourrait détruire plus de 30 000 emplois chez ses concurrents, chiffre porté à 60 000 avec les emplois indirects. Une ex-employée d’une usine textile auboise nous confiait récemment qu’à un tournant stratégique, la direction lui avait proposé un poste de femme de ménage... ou un départ volontaire. Mais soyons raisonnables, Bouygues n’a pas besoin de 556 femmes... ou hommes de ménage  ! Le ménage, c’est la concurrence qui se charge de le faire.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1189

1 Message

  • Départs... volontaIres 11 juillet 2012 19:21, par Denis LaMalice

    Toujours moins chers ? si ta Free c’est tout compris. Téléphone et chômage. Merci à M.Sarkozy qui a opté pour un 4eme opérateur. ;Tiens tiens combien d’opérateurs en Allemagne, vous savez les premiers de la classe européenne sans cesse cité en exemple ? Bon, vous voulez des prix, toujours plus bas, alors ne choisissez pas les opérateurs qui investissent dans les réseaux, choisissez celui qui traite les autres de voleurs tout en s’appuyant sur leur réseaux. Curieux discours "commercial" qui flatte le coté le plus crétin du consommateur, qui s’étonnent de voir leur frères leurs sœurs ou leurs voisins au chômage alors qu’ils cherchent toujours les prix les plus bas sans reconnaitre le juste prix. Raisonnement à cour terme et égoïste, comme si les citoyens, les consommateurs et les chômeurs étaient des personnes différentes. Ils me semblent que nous sommes doués pour tendre le bâton pour se faire battre. Étonnant nan ?

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|