“Les révolutions ne s’exportent pas, elles surgissent des conditions d’exploitation que les gouvernements [...] exercent contre les peuples.” Che Guevara

L'Humeur
  • Parité
  • 5 juillet 2012,
    par Malicette
  • On sait que l’égypte a beaucoup de progrès à faire pour la parité entre hommes et femmes. Le sexe dit fort y a là-bas tous les droits. : le viol est la forme primitive de la tendresse. La France, elle, a fait beaucoup de progrès. « Le Rapt », que le (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • Départs... volontaIres
  • jeudi 5 juillet 2012
  • Connaissez-vous quelqu’un qui souhaite perdre son emploi ? Et bien, chez Bouygues on en connaît 556 ! L’arrivée de Free dans la basse-cour des (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2012 > 07 Juillet > N1189 > Mutuelles militantes

Mutuelles militantes

jeudi 5 juillet 2012 , 191 : visites , par Jean Lefevre

L’assemblée générale des Mutuelles de France est toujours l’occasion de repréciser les fondamentaux en matière de santé publique.
Cette mutuelle se targue de ne pas engraisser des actionnaires et de rester ferme sur les valeurs de la solidarité, mais elle doit aussi se battre pour conserver aussi son existence. Il paraît que les mots mutualisme et solidarité ne seraient plus porteurs dans cette société individualiste. Mais certains assureurs utilisent ces mots en ayant bien compris qu’il y avait du fric à gagner dans le domaine de la santé.
Il est revenu à la présidente, Michèle Boccanfuso de rapporter les travaux du CA et de la directrice dans un discours très offensif et devant un auditoire attentif et nombreux. « Pas de sélection selon l’état de santé ! Tout le monde sur le même pied ! Et ça marche », dit-elle. Les Mutuelles ont été créées en 1968, dans le courant contestataire de l’époque pour aider les salariés en lutte. Pour de nouveaux droits sociaux [1]. La Mutuelle présente des comptes positifs avec ses 25 000 bénéficiaires et ces onze salariés et cela malgré les hausses répétées des taxes que l’ancien gouvernement a multiplié par 20 en cinq ans. On constate que 8 % de la population ne cotisent plus aux mutuelles (5 millions de personnes). Avec les contrats obligatoires de groupe, les retraités perdent tous leurs droits en quittant l’entreprise. C’est la galère pour retrouver une bonne mutuelle. C’est une constatation déplorable : de plus en plus nombreux sont les retraités ou les jeunes qui ne cotisent plus à une mutuelle.
Le rapport de la présidente portait aussi sur les pratiques toxiques des cliniques privées à buts lucratifs : dépassements d’honoraires que le nouveau gouvernement veut plafonner plutôt que supprimer, « forfaits confort » des cliniques Vitalia, création même d’un « péage santé » de 9 € pour obtenir sa facture ! « Le malade passe de la culpabilité d’être malade à la punition !  » dit le rapport. On voit par ces exemples que les Mutuelles de France exigent un retour à une politique de santé publique avec un effort important en faveur de la prévention. Les lecteurs de la Dépêche pourront se féliciter que cette petite mutuelle exigeante et militante garde les reins solides puisque elle affiche un ratio de solvabilité de 338 % grâce à une gestion rigoureuse uniquement au profit de ses adhérents.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1189

Notes

[1En aidant les Sodimédical à retrouver une mutuelle, les Mutuelles de France ne faisaient que suivre les principes fondateurs.

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|