La dette est une arme de guerre pour imposer les mesures d’austérité et pour accélérer les déréglementations réclamées par le Medef.” François Chenais économiste

Accueil > l’hebdo > 2012 > 04 Avril > N1176 > Romilly - Fermeture du cinéma Eden

Romilly - Fermeture du cinéma Eden

Nouveau coup dur pour la population

jeudi 5 avril 2012 , 151 : visites , par Joë Triché

MM. Vuillemin, Allart et la droite locale dans son ensemble portent l’entière responsabilité de la fermeture du cinéma Eden.

En supprimant la totalité de la subvention municipale à l’association qui gère, depuis vingt-sept ans, cet équipement culturel, ils savaient pertinemment que leur décision aboutirait à cette situation intolétable. C’est par vengeance à l’égard de celles et ceux qui s’opposent à la réalisation d’un multiplexe sur le parc de l’aérodrome qu’ils ont fait ce choix de priver la population de cinéma pendant plusieurs mois.

PRÉTEXTE

L’argument de travaux à réaliser n’est qu’un prétexte pour justifier cette fermeture. Le maintien de la subvention à l’association aurait permis de l’éviter, tout en les réalisant salle par salle et en y installant le procédé numérique. En réalité, cette fermeture est dûe à l’incapacité du maire à mettre en place la régie municipale qui devait se substituer à l’association, comme il l’avait annoncé dans une lettre à la population. Mais la volonté de la droite, ce n’est pas l’intérêt de Romilly et de ses habitants, c’est de répondre à celui de promoteurs privés qui veulent faire main basse sur l’activité cinématographique avec leur projet de multiplexe. Après la fermeture des activités aéronautiques, de la piscine, de la bibliothèque de la Maison de l’Enfance, du PIAJ, celle de l’Eden est vécue comme une véritable agression et une injustice à l’égard des habitants de notre ville et de ses environs.

CELA AURAIT PU ÊTRE ÉVITÉ

Tout cela aurait pu être évité. Beaucoup à Romilly ont encore en mémoire la façon par laquelle la droite est arrivée à la direction des affaires communales dans une ville de gauche, avec quels soutiens et comportements. Aujourd’hui, le projet de multiplexe est en panne, mais il menace toujours. Sa concrétisation condamnerait notre cinéma à une fermeture définitive. Après les transferts de commerces du coeur de Romilly vers le parc de La Belle-Idée, celui de l’activité cinématographique désertifierait encore un peu plus le centre-ville au profit de la zone commerciale de l’aérodrome. Pour l’éviter, tout doit être entrepris. Ensemble, nous pouvons y parvenir.


la fermeture de l’eden est vécue comme une agression à l’égard des habitants de romilly.


P.-S.

La dépêche de l’Aube N1176

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|