“La paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice.” Baruch Spinoza

Ecoutez-voir
  • La nausée : Quand la police de Baroin s’attaquent aux pauvres !
  • 12 octobre 2011,
    par FLORENT BALLANFAT
  • La police municipale Troyenne sait faire preuve de zèle lorsqu’il s’agit de s’attaquer à ceux qui dérangent Monsieur le Maire. Les communistes sont (...)

  • Lire la suite
Accueil > La dépêche voit rouge > SODIMEDICAL : MONSIEUR LE MINISTRE BAROIN, IL FAUT QUE L’ETAT ASSUME SES (...)

SODIMEDICAL : MONSIEUR LE MINISTRE BAROIN, IL FAUT QUE L’ETAT ASSUME SES RESPONSABILITES

vendredi 24 février 2012 , 784 : visites , par JPC

Lettre ouverte de PIERRE MATHIEU, Vice-président du Conseil régional de Champagne-Ardenne et JOË TRICHE Conseiller général de l’Aube

A FRANÇOIS BAROIN, Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

Monsieur le Ministre, Depuis des mois les salariés de SODIMEDICAL de Plancy l’Abbaye sont victimes de la stratégie destructrice de leur entreprise et d’un comportement de la société mère Lohmann & Rauscher, que l’on ne peut que qualifier « de voyou ».

 Organisation de la délocalisation de la production en Chine, au seul motif de permettre aux actionnaires d’engranger toujours plus de dividendes,

 tentative de faire financer par les pouvoirs publics un plan social rejeté constamment par tous les jugements des tribunaux,

 refus systématique d’appliquer les décisions de justice,

 non paiements de la mutuelle, des salaires, des astreintes,

 refus de refaire partir la production comme le demande pourtant les tribunaux…

Les dirigeants de ce groupe, plongent les salariés et leurs familles, privés des salaires qui leur sont dus, dans des difficultés extrêmes. Ces dirigeants pourtant « hors la loi » se croient décidemment tout permis.

Combien de temps encore allez-vous laisser faire cette situation sans broncher ?

 Combien de temps allez-vous encore accepter que les banques, que vous avez aidées par dizaines de milliards d’euros, fassent les pires misères aux salariés victimes des délocalisateurs qu’il faut combattre et non soutenir ?

 Combien de temps encore allez-vous laisser les bailleurs sociaux menacer d’expulsion les salariés mis en difficulté par leur employeur pour honorer leurs loyers ?

 Allez-vous aussi laisser faire sans réagir les coupures de gaz et d’électricité et pourquoi pas d’eau ?

 Est-il imaginable que vous soyez indifférent au sort des salariés de cette entreprise ?

 Est-il possible que les hôpitaux publics, soumis aux règles de la commande publique, continuent de se fournir auprès d’un groupe qui a de telles pratiques et qui ne respecte pas les décisions de justice ?

Il est urgent que l’Etat assume les responsabilités qui lui incombent et qu’il prenne enfin les initiatives concrètes qui s’imposent. Il s’agit tout d’abord de mettre en place un fonds exceptionnel permettant d’assurer le paiement des salaires qui sont dus aux salariés.

Dans cette situation exceptionnelle l’Etat doit assumer sa mission de solidarité et de protection des salariés face aux pratiques illégales du groupe Loham & Raucher qui ne peut se prévaloir d’aucune immunité.

Enfin, nous vous demandons expressément d’intervenir auprès des banques, des bailleurs sociaux et des services publics pour que les salariés de SODIMEDICAL et leurs familles ne soient en aucune façon pénalisés (agios, rupture de contrats…) par une situation dans laquelle ils ne portent aucune responsabilité.

Contrairement à d’autres dossiers nationaux où l’Etat s’est résolu à prendre les choses en main, l’inertie de la puissance publique nationale sur le dossier SODIMEDICAL suscite une totale incompréhension et une colère grandissante.

Monsieur le Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie vous n’avez pas daigné répondre au courrier que nous vous avons adressé le 5 janvier dernier et surtout vous n’avez pris aucune mesure pour épauler l’action responsable de ces femmes salariées qui défendent avec courage et dignité une production française viable.

Nous attendons, aujourd’hui, des actes concrets pour soulager immédiatement les difficultés des salariés et aller vers la reprise de l’activité de SODIMEDICAL.

Nous vous prions d’agréer Monsieur le Ministre………

2 Messages

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|