“Les macronistes, ces personnes étranges qui veulent des contreparties aux aides sociales, mais qui distribuent sans condition des subventions aux grosses multinationales !" Ian BROSSAT

Dossier
  • La retraite à 60 ans, on ne lâchera pas !
    8 février 2012

    67% des français disent ne pas avoir renoncé à la retraite à 60 ans. La CGT vient de remettre cette question au coeur des présidentielles. Décryptage des propositions des principaux candidats. Les mobilisations de l’été et de l’automne 2010 contre la réforme Sarkozy ont laissé des traces. Du fait de leur importance mais aussi parce que beaucoup gardent (...)

    Lire la suite
Le dessin

8 février 2012
L'Humeur
  • A la mémoire de Rutebeuf*
  • 9 février 2012,
    par Guy Cure
  • Autre temps, autre moeurs : ça se bousculait dès 2006 autour du futur sarkoléon. les habitués des paillettes et des projecteurs défilaient et se tenaient le plus près possible de leur idole. Que sont ses amis devenus ? depardieu vient de déclarer au (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • coucou... où il est Bayrou ?
  • 9 février 2012,
    par Malicette
  • Bayrou ne sait pas à quel saint se vouer. ni de droite, ni de gauche. il navigue dans les eaux calmes du centre, évitant les récifs et les coups de (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • GUÉANT OU LA “QUASI-XÉNOPHOBIE D’ÉTAT”
  • jeudi 9 février 2012
  • En déclarant que « toutes les civilisations ne se valent pas », le sinistre Guéant remet en selle un des pires clichés racistes qui soit. Une chose (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2012 > 02 Février > N1168 > A la mémoire de Rutebeuf*

A la mémoire de Rutebeuf*

jeudi 9 février 2012 , 234 : visites , par Guy Cure

Autre temps, autre moeurs : ça se bousculait dès 2006 autour du futur sarkoléon. les habitués des paillettes et des projecteurs défilaient et se tenaient le plus près possible de leur idole. Que sont ses amis devenus ? depardieu vient de déclarer au mensuel de fine analyse politique Gala qu’il irait « sans doute vers Sarkozy ». la galaxie de stars qui l’accompagnaient dans cette aventure est bien clairsemée. certaines défections sont pardonnables : Henri salvador, carlos, pascal sevran. on imagine mal christian clavier ne pas manifester de reconnaissance pour la garde de sa villa corse aux frais des contribuables. Johnny Halliday ne devrait pas rater cette occasion de manifester son intérêt pour la citoyenneté française. Mais tous les autres ? dominique Farrugia persistera-t-il dans sa nullité ? Gilbert Montagné fera-t-il preuve du même manque de clairvoyance  ? Mimie Mathy et pierre palmade, toujours aussi peu gênés de faire voter pour le candidat des banques et d’appeler à la générosité pour aider les victimes du pouvoir des banques ? Jean-Marie Bigard, à la recherche d’une bonne blague pour Benoit XVi ? Jean Reno et arthur sont-ils candidats à un autre repas au Fouquet’s ? Faudel, doc Gynéco ?... le vent je crois, les lui a pris.

Les chanteurs restent sans voix. subjugués par le succès de the artist, ou anticipation du score de leur héros ?

*On peut trouver sur internet la complainte “Que sont mes amis devenus”.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1168

1 Message

  • ÇA VA MAL EN GRÈCE 13 février 2012 22:54, par JOINVILLE

    - C’est peu dire que ça va mal en Grèce quand la Grèce est au bord du chaos et que l’Espagne et le Portugal sont sur le même chemin, en attendant que ce soit notre tour.
    - Sonia Mitralia, membre du comité grec contre la dette, a prononcé le 24 janvier dernier devant le Conseil de l’Europe à Strasbourg un discours dont nous vous donnons l’extrait suivant :

    - "Les expressions telles que « austérité draconienne » sont absolument insuffisantes pour décrire ce qui est en train de se passer en Grèce. Les salaires et les retraites sont amputés de 50 % ou même, dans certains cas, de 70 %.
    - La malnutrition fait des ravages parmi les enfants de l’école primaire, la faim fait son apparition surtout dans les grandes villes du pays dont le centre est désormais occupé par des dizaines, des milliers de SDF misérables, affamés et en haillons.
    - Le chômage atteint désormais 20 % de la population et 45 % des jeunes (49,5 % pour les jeunes femmes). Les services publics sont liquidés ou privatisés avec comme conséquence que les lits d’hôpitaux sont réduits (par décision gouvernementale) de 40 %, qu’il faut payer très cher même pour accoucher, qu’il n’y a plus dans les hôpitaux publics de pansements ou de médicaments de base comme des aspirines.
    - L’État grec n’est toujours pas capable, en janvier 2012, de fournir aux élèves les livres de l’année scolaire commencée en septembre passé.
    - Des dizaines de milliers de citoyens grecs handicapés, infirmes ou souffrants de maladies rares se voient condamnés à une mort certaine et à brève échéance après que l’État grec leur a coupé les subsides et les médicaments.
    - Le nombre de tentatives de suicide s’accroît à une vitesse hallucinante, comme d’ailleurs celui des séropositifs et des toxicomanes abandonnés désormais à leur sort par les autorités.
    - Des millions de femmes grecques sont aussi directement visées par la réapparition de l’oppression patriarcale qui sert d’alibi idéologique au retour forcé des femmes au foyer familial.
    - On pourrait continuer presque à l’infini cette description de la déchéance de la population grecque . Mais, même en se limitant à ce que nous venons de lire, on constate qu’on se trouve devant une situation sociale qui correspond parfaitement à la définition de l’état de nécessité ou de danger reconnu depuis longtemps par le droit international. Et ce même droit international oblige expressément les États à donner la priorité à la satisfaction des besoins élémentaires de leurs citoyens et non pas au remboursement de leurs dettes.

    - Moralité : Le Mur de Berlin est tombé dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 novembre 1989. Voilà où on en arrive, à peine 20 ans après le chute du Mur, lorsque le capitalisme triomphant a enfin les mains libres.
    - Diffusé par :
    - http://associations.midiblogs.com

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|