« Le néolibéralisme est mort mais ils ne le savent pas. » Roland Gori

Accueil > Archives > National > Election > La réunion qui s’est déroulée dimanche 10 septembre à la bourse du travail de St (...)

La réunion qui s’est déroulée dimanche 10 septembre à la bourse du travail de St Denis restera sans doute comme une étape déterminante dans la construction du rassemblement pour une alternative de gauche antilibérale en 2007.

jeudi 14 septembre 2006 , 2365 : visites , par JPC

La réunion qui s’est déroulée dimanche 10 septembre à la bourse du travail de St Denis restera sans doute comme une étape déterminante dans la construction du rassemblement pour une alternative de gauche antilibérale en 2007.

Les 700( [1] délégués des collectifs locaux ont approuvé à la quasi unanimité le texte "Ambition-Stratégie-Candidatures" permettant ainsi que ce large rassemblement qui unit déjà plusieurs milliers d’hommes et de femmes, militants associatifs, syndicaux, militants communistes, socialistes, écologistes, d’extrême gauche, débouche sur une candidature commune aux élections présidentielle et législatives. La veille, la direction du PCF réunie en Conseil national place du Colonel Fabien avait réaffirmé la volonté des communistes de participer pleinement au succès de ce rassemblement.

Une bonne nouvelle à ne pas laisser passer

Ainsi ce formidable espoir de rassemblement fondé sur des valeurs de progrès social pour notre pays que caressent tant d’hommes et de femmes va devenir réalité. C’est une bonne nouvelle à ne pas laisser passer pour celles et ceux qui déjà le 29 mai 2005 avaient repoussé le projet de constitution européenne parce qu’ils ne voulaient pas d’une Europe aux bottes du capitalisme financier que voulaient leur vendre les libéraux de tous bords. C’est une bonne nouvelle aussi pour l’immense majorité de la population qui a tant à souffrir de la politique de la droite et qui souhaite à la fois battre Sarkozy et ne pas se faire voler sa victoire.

Pour cela, pas de mesurettes, ni de petites phrases pour coller à Sarkozy dans les sondages comme le font certains présidentiables socialistes mais un programme qui se donne les moyens financiers de réussir le changement. L’ampleur des dégâts que la droite a causé au pays ces dernières années est telle que tout projet ne prenant pas en compte le niveau des transformations à opérer est voué à l’échec. De ce point de vue le rassemblement en cours entend se hisser à ce niveau d’exigence. Son programme n’est pas ficelé loin s’en faut. Dans les prochaines semaines la population sera invitée à y apporter sa contribution lors de réunions publiques. D’ores et déjà les communistes l’enrichissent de leurs propositions. Afin d ’amplifier la dynamique les délégués ont décidé de lancerr un appel afin de multiplier partout, dans les villes et villages, dans les entreprises le nombre de collectifs.

Clarification

La réunion de dimanche aura permis de clarifier un certain nombre de questions concernant l’ambition et la stratégie de ce rassemblement. Les 700 délégués présents ont clairement signifié qu’il n’était pas question de jouer pour l’élection présidentielle le meilleur second rôle mais de jouer la gagne.

Afficher une telle ambition suppose de s’adresser à l’ensemble de l’électorat de gauche pour le convaincre de se rassembler sur un projet qui, pour que la gauche réussisse, tourne le dos aux politiques libérales mises en œuvre ces vingt dernières années. Le positionnement de la LCR qui persiste à tenter d’opposer la gauche entre elle et par conséquent son électorat en tirant un trait d’égalité entre parti socialiste et UMP a été clairement mis en minorité. Ne pas renvoyer à 2012 ou a plus tard le véritable changement et pour cela favoriser jusqu’au bout le rassemblement telle est l’ambition des collectifs.

Reste à la population à se saisir de cette chance historique qui s’ouvre à nous de bousculer à nouveau le cadre dans lequel le gratin médiatico-politique veut nous faire entrer à l’occasion des élections présidentielles et législatives. La première chose utile à faire est de créer ou de vous inscrire dans un collectif local " pour un rassemblement antilibéral de gauche et des candidatures communes "

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N886

SOYEZ ACTEUR D’UN VERITABLE CHANGEMENT Rejoignez les collectifs pour un rassemblement antilibéral de gauche et des candidatures communes Je souhaite participer à un collectif local

Notes

[1trois délégués aubois ont participé)

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|