“Nous n’attendrons ni une semaine, ni trois jours, ni même une heure pour le répéter solennellement : nous ne subirons pas la loi de la spéculation internationale.” Léon Blum (mai 1935)

Dossier
  • Projet socialiste pour 2012
    22 octobre 2011

    Face à la droite de l’austérité, des régressions sociales et sociétales, s’exprime la montée en puissance d’une alternative d’avenir. Elle ne se construira que par un réel débat à gauche. Aujourd’hui, l’enjeu dépasse largement la contestation d’un pouvoir et d’un système dont on mesure l’extrême nocivité pour notre peuple. Il s’agit maintenant de construire, (...)

    Lire la suite
Le dessin

22 octobre 2011
L'Humeur
  • L’image d’un monde
  • 22 octobre 2011,
    par Guy Cure
  • Avez-vous vu Liliane Bettencourt ces temps-ci ? avez-vous pris de ses nouvelles ? Par presse interposée, bien sûr ; je me doute que bien peu de lecteurs de La dépêche font partie de son monde. c’est la femme la plus riche de France ; un symbole du (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • UN CRIME D’ETAT
  • 22 octobre 2011,
    par Jean Lefevre
  • On reparle volontiers dans les médias du massacre perpétré à Paris le 17 octobre 1961. Difficile à cacher maintenant que les associations et les (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • SUR LE BLOG DE JEAN-LUC MÉLENCHON
  • samedi 22 octobre 2011
  • On a entendu les cris déchirants de ceux qui s’opposent par principe à l’augmentation du SMIC proposée par le programme du Front de Gauche. « Comment (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2011 > Octobre > N1152 > Romilly - Fermeture de la bibliothèque de la Maison de l’Enfance

Romilly - Fermeture de la bibliothèque de la Maison de l’Enfance

une aberration de plus !

samedi 22 octobre 2011 , 245 : visites , par Joë Triché

La bibliothèque de la Maison de l’Enfance va fermer et être transférée à la bibliothèque intercommunale de l’espace culturel F.-Mitterrand. Telle est la décision prise par Guy Allart.

Dès que j’en ai eu connaissance, j’ai publiquement dénoncé cette décision, la qualifiant d’“aberration”. Il n’en fallut pas tant pour faire sortir de ses gonds le président de la Communauté de communes qui, pour calmer le jeu, s’est empressé de déclarer, dans la presse notamment, qu’il s’agirait seulement pour l’instant d’un “projet”. C’est faux, puisque la décision a été entérinée par la municipalité le 3 octobre dernier. Après la fermeture de la piscine, de l’aérodrome et les sombres menaces qui planent sur l’activité du cinéma Eden, beaucoup se demandent à Romilly où va s’arrêter cette entreprise de démolition par la droite au Conseil municipal et à la Communauté de communes. Décidément, les enfants et la jeunesse sont devenus à Romilly une cible privilégiée de la droite. L’année dernière déjà, à cette même époque, elle avait décidé de supprimer les études surveillées. Heureusement, la riposte ne s’est pas fait attendre et la détermination de la population
 pétitions, manifestations, occupation du Conseil municipal - l’a contrainte à faire machine arrière. En fait, derrières ses attaques répétées, il y a une volonté opiniâtre de réaliser des économies sur le dos des enfants.

UNE VÉRITABLE ABERRATION

Tout d’abord, comment comprendre et admettre cette perspective de la fermeture de la bibliothèque de la Maison de l’Enfance ? Chacun constate que le quartier du Nouveau Romilly, où elle est située, connaît, avec la réalisation d’une nouvelle zone pavillonnaire et la construction de nouveaux logements, un développement de sa population. Et puis cette bibliothèque est bien plus qu’une simple bibliothèque de prêt de livres ; c’est un véritable et précieux outil pédagogique au service des enseignants, des animateurs des centres de loisirs, d’adultes et, bien sûr, des enfants scolarisés en primaire, maternelles et dans un collège.

Un véritable et fructueux partenariat est mis en oeuvre entre cette structure et la ludothèque de la Maison de l’Enfance. Un travail qui s’est construit au fil des années et qui risque de disparaître, mettant en péril la bibliothèque dans sa conception actuelle, les locaux de la bibliothèque Mitterrand étant inadaptés, ainsi que la ludothèque, car ses deux activités s’auto-alimentent. Et chaque année, ce sont des milliers d’enfants qui en bénéficient. Derrière un tel choix, on peut se demander si ce n’est pas la fermeture de la Maison de l’Enfance qui est programmée. Mais comme Guy Allart, le président de la Communauté de communes, a indiqué que cette fermeture ne serait pour l’instant qu’un “projet” à l’étude avec les différents utilisateurs, faisons en sorte qu’il ne voit jamais le jour.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1152

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|