“Les macronistes, ces personnes étranges qui veulent des contreparties aux aides sociales, mais qui distribuent sans condition des subventions aux grosses multinationales !" Ian BROSSAT

Dossier
  • Projet socialiste pour 2012
    22 octobre 2011

    Face à la droite de l’austérité, des régressions sociales et sociétales, s’exprime la montée en puissance d’une alternative d’avenir. Elle ne se construira que par un réel débat à gauche. Aujourd’hui, l’enjeu dépasse largement la contestation d’un pouvoir et d’un système dont on mesure l’extrême nocivité pour notre peuple. Il s’agit maintenant de construire, (...)

    Lire la suite
Le dessin

22 octobre 2011
L'Humeur
  • L’image d’un monde
  • 22 octobre 2011,
    par Guy Cure
  • Avez-vous vu Liliane Bettencourt ces temps-ci ? avez-vous pris de ses nouvelles ? Par presse interposée, bien sûr ; je me doute que bien peu de lecteurs de La dépêche font partie de son monde. c’est la femme la plus riche de France ; un symbole du (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • UN CRIME D’ETAT
  • 22 octobre 2011,
    par Jean Lefevre
  • On reparle volontiers dans les médias du massacre perpétré à Paris le 17 octobre 1961. Difficile à cacher maintenant que les associations et les (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • SUR LE BLOG DE JEAN-LUC MÉLENCHON
  • samedi 22 octobre 2011
  • On a entendu les cris déchirants de ceux qui s’opposent par principe à l’augmentation du SMIC proposée par le programme du Front de Gauche. « Comment (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2011 > Octobre > N1152 > UN CRIME D’ETAT

UN CRIME D’ETAT

samedi 22 octobre 2011 , 138 : visites , par Jean Lefevre

On reparle volontiers dans les médias du massacre perpétré à Paris le 17 octobre 1961. Difficile à cacher maintenant que les associations et les partis de gauche demandent la reconnaissance par la France de ce “crime d’état”. une véritable chasse à l’homme s’y est déroulée, teintée de sang et de racisme. Les flics de Papon et de roger Frey vont s’en donner à bidule-joie et casser du « bougnoule » avant d’en pousser par dizaines dans la seine. combien de morts ? de 150 à 300 disent les historiens.

Il est faux de dire que cela s’est passé dans « un silence assourdissant ». Je lisais déjà l’huma à cette époque. il y eut des récits terribles des violences policières. certes, il n’y eut pas de manifestation d’ampleur comme celle qui rassembla le peuple de France lors de l’enterrement des 9 martyrs du métro charonne massacrés le 8 février 1962 par la même police et le même Papon. dans ces deux affaires le gouvernement du général de gaulle est maintenant clairement désigné comme responsable. Le 12 février 1962, le Premier ministre Michel debré se rend dans les locaux de la police parisienne, pour « apporter le témoignage de sa confiance et de son admiration » aux policiers, puis, le 13 avril de la même année, il écrit une lettre à Maurice Papon, rendant « un particulier hommage à [ses] qualités de chef et d’organisateur, ainsi qu’à la façon dont [il a] su exécuter une mission souvent délicate et difficile. » tout est dit.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1152

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|