Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > mobilisation pour Chizoba NDU !

mobilisation pour Chizoba NDU !

vendredi 15 juillet 2011 , 5212 : visites

Nous, soussignés, alertés par la situation dramatique de la famille NDU, demandons de mettre fin à la rétention administrative (que vous avez décidée) de M. Chizoba NDU, au regard des éléments suivants : son dossier est actuellement examiné par l’OFPRA ; il est père de deux enfants : un garçon, Clinton né le 12 mars 2003 à Lagos (Nigeria) bénéficiaire du statut de réfugié en France, et d’une petite fille, Chiamaka, née le 30 juin 2010 à Troyes.

Cette famille, enfin réunie après de terribles séparations, est à nouveau déchirée suite à l’arrestation de monsieur NDU à son domicile, devant ses enfants, et la rétention administrative à Metz. Clinton qui avait enfin retrouvé son papa depuis près d’un an et demi, est traumatisé par cette arrestation et cette séparation. Pourtant, la convention internationale des droits de l’enfant précise (article 3) que : « Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale. » Pourtant cette convention précise (article 9) que « Les États parties veillent à ce que l’enfant ne soit pas séparé de ses parents contre leur gré, à moins que les autorités compétentes ne décident, sous réserve de révision judiciaire et conformément aux lois et procédures applicables, que cette séparation est nécessaire dans l’intérêt supérieur de l’enfant. »

Persuadés de votre attachement au respect de la convention internationale des droits de l’enfant, nous demandons de considérer primordialement l’intérêt supérieur des enfants de monsieur Chizoba NDU en mettant fin à la rétention administrative dans l’attente de la décision de l’OFPRA.

P.-S.

Pétition à l’initiative de la Ligue des Droits de l’Homme, Black-Blanc-Beur et du MRAP adressée au préfet de l’Aube. à retourner la fédération de l’Aube du PCF 22ter, avenue Anatole-France 10000 - TROYES

La Dépêche de l’Aube N1138

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|