“La Commission économique des Nations Unies [...] découvrit que les pays qui suivaient les programmes recommandés par le FMI avaient des taux de croissance inférieurs à ceux des pays qui se reposaient sur le secteur public pour répondre aux besoins fondamentaux de leur population.” Noam Chomsky

Accueil > Archives > National > Election > élection présidentielle de 2012. L’heure du choix des militants du (...)

L’ACTU DU PARTI COMMUNISTE....

élection présidentielle de 2012. L’heure du choix des militants du PCF

Le processus de désignation

dimanche 17 avril 2011 , 338 : visites , par JPC

Les choix que vont avoir à faire les communistes ne se limitent pas à la seule candidature pour l’élection présidentielle. L’enjeu déborde largement cette question. Ils s’inscrivent dans une situation politique à proprement parler exceptionnelle. L’élection présidentielle n’est ni pour le Parti communiste, ni pour le Front de Gauche ; une affaire d’aventure personnelle. Il ne s’agit donc pas de faire un choix guidé par le soutien à une personnalité mais bien d’un choix politique.

Dans ces conditions, qu’estce qui doit motiver le choix des communistes ? D’abord la volonté d’aboutir à un accord qui permette à la dynamique que nous avons initiée de franchir une étape décisive en 2012. Ensuite, que cet accord respecte la force et la qualité de l’implantation territoriale législative du Parti communiste. C’est essentiel pour obtenir demain le maximum de députés-es communistes dans l’intérêt des populations.

Quatre candidatures sont soumises au débat : deux, issues du PCF, s’inscrivent hors d’une stratégie de Front de Gauche. Deux autres candidatures, celle du communiste André Chassaigne et celle de Jean-Luc-Mélenchon, se sont déclarées disponibles pour représenter le Front de gauche.

Comptetenu de l’engagement très majoritaire de nos adhérents dans la stratégie du Front de Gauche, l’essentiel de la discussion des communistes, porte déjà sur le choix entre ces deux dernières candidatures.

*************************************

Le processus de désignation

Les communistes auront jusqu’ à la fin du mois de mai pour débattre collectivement dans le cadre de leurs structures : réunions de cellules, assemblées de sections, assemblée départementale. Des procès-verbaux de réunions seront systématiquement envoyés à la direction nationale afin que cette dernière en livre la substance lors de la Conférence Nationale qui se déroulera les 3, 4 et 5 juin en présence de 800 délégués.

L’Aube aura sept délégués désignés par les sections. Après débat, la Conférence Nationale élaborera le bulletin de vote comportant la proposition de candidature pour l’élection présidentielle qui sera soumis au vote des adhérents. Les adhérents se prononceront en toute souveraineté les 16, 17 et 18 juin sur cette proposition.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1125

info portfolio

Le débat des communistes ne devra pas se réduire à la seule candidature aux (...)

1 Message

  • Tout à fait d’accord avec l’esprit qui doit animer la démarche du candidat du FdG : C’est le projet politique qui doit être porteur d’espoir, ce projet sera d’autant plus fort qu’il sera partagé par toutes les composantes du FdG. Quant à la candidature, forcèment que la personnalité du candidat est aussi importante dans le jeu de la 5° république. Certains trouveront André pas assez médiatisé, pas enore assez "d’assiette nationale", d’autres trouveront Jean-Luc trop médiatisé, trop virulent, lui reprocheront sont passé au PS (Mastritch). Pour ne citer que ces deux candidats potentiels, aucun ne parviendra à satisfaire à 100% à l’intérieur de FdG et au de là. Les réticences des militants communistes à l’égard de Jean-Luc, sont bien compréhensibles, mais pour au moins envisager sa candidature sérieusement, il conviendrait d’estimer sa capacité à convaincre le peuple de gauche, sur le contenu du programme partagé et avec le charisme nécessaire, et ne pas lui faire de procès d’intention. Quelque soit celui qui sera désigné, il faudra à mon avis qu’il mène la campagne de manière collective, en citant les hommes et les femmes que le FdG aura désignés pour figurer dans le prochain gouvernement. C’est une précausion pour dissuader, éviter toute tentations, suspicions d’avanture personnelle. Enfin le candidat devra affirmer la volonté de passer à la 6° République, celle que nous souhaitons ! Le faire c’est annoncer que le candidat du FdG est là pour gagner pour le peuple de gauche, et pour mettre fin à la fonction suprême pour laquelle il cherche à être élu. Cà, c’est de la politique et pas un concours de beauté comme le veut le PS !

    Camarades communistes je verse ces modestes réflèxions à vôtre débat qui est avant tout le plus déterminant, dans la désignation de notre futur candidat. Steve un militant du PG, toujours proche de vous.

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|