“La Commission économique des Nations Unies [...] découvrit que les pays qui suivaient les programmes recommandés par le FMI avaient des taux de croissance inférieurs à ceux des pays qui se reposaient sur le secteur public pour répondre aux besoins fondamentaux de leur population.” Noam Chomsky

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Santé > Les mutueLLes de France lancent une pétition

Les mutueLLes de France lancent une pétition

dimanche 17 avril 2011 , 280 : visites

La sécu, c’est bien pour moi, c’est mieux pour tous.

Tel est le thème de la pétition nationale que la Fédération des Mutuelles de France vient de lancer. Avec cet appel à signatures, la FMF veut ouvrir un débat public sur la réforme du financement de la Sécurité Sociale. Les Mutuel les de France sont pour élargir l’assiette des cotisations à la valeur ajoutée des entreprises. Avec ce financement plus large, il serait possible de mieux rembourser les dépenses de santé, de donner à l’hôpital public les moyens qui lui manquent et de mettre en place une protection sociale qui couvre la personne tout au long de sa vie y compris en situation de dépendance.

Quand la Sécurité Sociale va mal, c’est la société qui ne se porte pas bien.

Le remboursement des médicaments et des consultations diminue d’année en année. Les franchises et les forfaits hospitaliers sont de véritables péages installés sur la route des soins. Moi, nous, avons besoin du développement de la prévention pour être en meilleure santé, pour réduire le développement des maladies chroniques. Faute de ressources suffisantes, dans une société aussi riche que la nôtre, la sécu doit vivre à crédit. Nous payons les dettes et nos enfants les paieront aussi. Chaque gouvernement qui passe trouve moyen supplémentaire de remettre en cause le droit à la Sécurité Sociale. Cela ne peut plus durer. Sans les mutuelles, sur lesquelles pèsent des charges et des taxes de plus en plus lourdes, l’accès aux soins de la vie quotidienne devient chaque jour plus difficile. Moi, nous, devons renoncer ou reporter des soins pour des raisons financières. Une personne sur quatre est concernée. C’est insupportable. Si j’ai pu compter sur la Sécurité Sociale, aujourd’hui elle doit compter sur moi, elle doit pouvoir s’appuyer sur nous. Nous avons besoin les uns des autres.

Voilà pourquoi, je demande un autre financement de la Sécurité Sociale assis sur l’ensemble des richesses économiques et sur les revenus qui ne participent pas à la solidarité nationale pour :
- des dépenses de santé mieux remboursées pour moi, pour tous,
- un hôpital qui offre à chacun de soins de qualité et de proximité,
- une couverture sociale qui fasse attention à moi, à tous, tout au long de la vie.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1125

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|