Madame la misère écoutez le tumulte / Qui monte des bas-fonds comme un dernier convoi / Traînant des mots d’amour avalant les insultes / Et prenant par la main leurs colères adultes / Afin de ne les perdre pas.” Léo Ferré

Accueil > Archives > Aube > l’édito DE JEAN -PIERRE CORNEVIN, SECRÉTAIRE DÉPARTEMENTAL DU PCF

l’édito DE JEAN -PIERRE CORNEVIN, SECRÉTAIRE DÉPARTEMENTAL DU PCF

jeudi 31 mars 2011 , 425 : visites , par JPC

Les communistes aubois, le Front de Gauche et les hommes et femmes de progrès peuvent être satisfaits du second tour des élections cantonales. Les deux conseillers généraux communistes sont réélus avec d’excellents scores. Dans un climat politique délétère, entretenu par l’UMP, qui n’incitait guère les français au « sursaut républicain  » J. Triché et M.-F. Pautras ont su rassembler une majorité de leurs concitoyens. Le premier amplifiant l’ancrage à gauche de Romilly.

La seconde démontrant que Chapelains et Noyats sont des gens responsables et plus en phase avec les valeurs de la République que leur député G. Menuel qui a aboyé avec sa meute que « PCF et FN c’est la même chose ».

Ils peuvent être satisfaits aussi car partout en France le PCF et le Front de Gauche sortent renforcés de ces élections, ce qui est de bon augure à quelques mois de la présidentielle. La démarche du Front de gauche étant à nouveau validée par les urnes, les communistes vont pouvoir débattre en toute sérénité de la désignation du candidat et du contenu du programme qu’ils porteront avec toutes celles et ceux qui feront leur cette démarche devant le peuple de France.

L’UMP devra compter sur les communistes pour déjouer l’immonde stratégie qu’ils ont décidé de pousser pour assurer en 2012 la réélection de leur chef. Et déjà certains à droite entendent aller plus loin. Entre les deux tours des cantonales, un maire-adjoint de Baroin a déclaré dans la presse locale qu’il attendait du FN « qu’il fasse sa mue comme le MSI a fait la sienne ». Cet ex-parti fasciste qui compte toujours dans ses rangs la petite-fille de Mussolini est « aux affaires » en Italie dans le gouvernement de Berlusconi.

Aujourd’hui, l’Italie est en lambeaux. C’est la débauche, la corruption et les paillettes qui président à sa destinée. Est-ce cela que l’UMP envisage pour la France ?

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1123

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|