Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

Accueil > Archives > National > 18 MARS 1871 : la commune de paris

18 MARS 1871 : la commune de paris

samedi 19 mars 2011 , 333 : visites , par Rémi

Malheureuse Commune que l’on a triturée, disséquée pour y trouver ce qui n’y était pas, pour en ôter ce qui en faisait l’essence.

On a beaucoup déboisé pour publier des livres graisseux de la haine du bourgeois contre les Communards. Le bourgeois que Clémenceau, encore rose pâle, qualifiait en parlant de Thiers : « le type même du bourgeois cruel et borné qui s’enfonce sans broncher dans le sang. » Ce sont les canons de la Garde Mobile, achetés par la souscription populaire pour défendre Paris assiégé par Bismarck, qui mettent le feu aux poudres. Thiers veut s’en emparer pour désarmer le peuple dont il craint tout.

Les combinaisons pour sauver le régime crapuleux de Napoléon III vont jusqu’à la haute trahison. Le 18 mars 1871, le peuple parisien s’élance « à l’assaut du ciel » dira Marx ; il connaîtra l’enfer, agonisant dans les ruisseaux de sang. La Commune s’est déchirée sur les moyens, mais tous étaient d’accord sur le but : un monde meilleur de liberté et de justice. La place me manque, je donne la parole à Zola : « la bourgeoisie, qui a dépossédé le peuple en 1789, affolée par la montée inexorable des masses populaires, se réfugie toujours dans les bras de la réaction et de la cléricaille » (Vérité). Les temps ont-ils vraiment changé ?

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1121

2 Messages

  • 18 MARS 1871 : la commune de paris 22 mars 2011 15:18, par JOINVILLE

    - AU XXIè SIÉCLE, UN POUVOIR QUI FAIT TIRER À BALLES RÉELLES SUR DES MANIFESTANTS PACIFIQUES EST INDIGNE DE FIGURER AU RANG DES NATIONS CIVILISÉES.
    - SI L’INTERVENTION OCCIDENTALE EN LIBYE A POUR RÉSULTAT QUE L’ON NE PUISSE PLUS JAMAIS TIRER À BALLES RÉELLES SUR DES MANIFESTANTS PACIFIQUES, CE RÉSULTAT SERA AUSSI IMPORTANT QUE L’ABOLITION DE LA PEINE DE MORT ET LA CIVILISATION À LAQUELLE NOUS ASPIRONS AURA FAIT UN PAS EN AVANT. http://associations.midiblogs.com

    repondre message

    • 18 MARS 1871 : la commune de paris 22 mars 2011 22:13, par JOINVILLE

      - Il faut faire la différence entre une intervention étrangère pour aider une dictature à mater une révolution légitime et une intervention pour venir en aide à une révolution contre un pouvoir tyranique.
      - Nous avons laissé tomber le peuple espagnol. Nous avons laissé faire Franco et aujourd’hui nous pouvons en avoir mauvaise conscience.
      - Doit-on aujourd’hui laisser tomber le peuple libyen et laisser faire Kadafi. Réfléchissez bien. Si Kadafi en sort victorieux ce sera fini, pour longtemps de la démocratisation des pays arabes et d’ailleurs.
      - Ce sera dire à tous les tyrans de la terre (y compris éventuellement chez nous), allez-y vous pouvez tirer sur le peuple et on ne vous dira rien.
      - On dira beaucoup de choses sur l’intervention en Libye, comme on peut en dire sur tout ce qui s’est passé au cours de la seconde guerre mondiale, mais le plus important, et ce que retiendra l’hIstoire, ce sera ce qui en sortira au bout de compte. La question la plus importante que l’on doit se poser est la suivante. Est-ce que cette intervention va dans le sens de l’Histoire. Personnellement, pour l’instant, je pense que oui.

      repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|