“Si tu trembles d’indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades.” Che Guevara

Accueil > Archives > National > ÉCHÉANCE DE 2012 LE PCF MONTE AU FRONT

ÉCHÉANCE DE 2012 LE PCF MONTE AU FRONT

jeudi 13 janvier 2011 , 434 : visites

A l’issue du conseil national qui a adopté une feuille de route concernant les échéances de 2012 intitulé « Adresse aux communistes » et de la réunion des animateurs de la vie du parti, le PCF ouvre un débat de plusieurs mois au terme duquel les communistes se prononceront souverainement les 16, 17 et 18 juin.

Le Parti Communiste organisait samedi son assemblée des animateurs de section, au lendemain d’un Conseil National consacré à la question des prochaines échéan-ces électorales où il a beaucoup été question des présidentielles et de l’avenir du Front de Gauche.

Samedi, environ 500 secrétaires de section étaient donc réunis à l’espace congrès les Esselières de Villejuif pour une assemblée des animateurs de section. La délégation de la Fédération de l’Aube était composée de trois représentants et menée par Jean Pierre CORNEVIN secrétaire de la Fédération.

Florent BALLANFAT, secrétaire de la section de Troyes, Philippe MILLOT, animateur de la section de Troyes et Fethi CHEIKH, secrétaire de la section de Romilly sur Seine.

Le Secrétaire National du Parti, Pierre LAURENT s’est exprimé devant les animateurs de sections .Dans son discours introductif il a pronostiqué « une nouvelle année de combats acharnés » « une année de Fronts de résistances et de luttes sociales, politiques, démocratiques tous azimuts » qui doit permettre d’être « en ordre de bataille pour 2012 » Au lendemain d’un Conseil national qui a adopté une adresse aux communistes, il a rappelé que le PCF soutiendrait une candidature porteuse de la démarche du Front de gauche à condition d’un «  contrat politique claire ». Le choix définitif du candidat se fera lors d’une conférence nationale, les 4 et 5 juin et validé par une consultation des militants.

La matinée était consacrée à un débat sur les prochaines élections cantonales. De nombreux intervenants ont pu s’exprimer et expliquer quelle campagne ils comptaient mener dans leurs départements. Pour le secrétaire National Pierre Laurent L’objectif est de présenter des candidats du Parti Communiste et du Front de Gauche partout dans les cantons renouvelables avec une ambition de faire gagner les contenus utiles aux populations.

Le PCF entend être présent aux élections cantonales, sur un programme ambitieux qui vise à corriger les politiques nationales, dans un contexte de démantèlement des services publics par la Droite.

En fin de matinée, les participants ont été invités à travailler en ruches sur différents thèmes : au menu, le Front de Gauche, le programme partagé et le pacte d’union populaire proposés par le PCF. Après le repas, trois rapporteurs ont brossé un rapide compte-rendu des travaux en ruches. En fin d’après-midi, le débat s’est engagé sur la question des présidentielles de 2012, sur la base de l’adresse aux militants du Conseil National. Durant une heure, les interventions se sont succédées au micro, André Chassaigne, député du Puy de Dôme, qui a mené avec brio la campagne régionale en Auvergne et obtenu le meilleur score du Front de Gauche maintient sa candidature en expliquant le sens de sa candidature « Ma volonté est simplement de répondre utilement aux attentes du peuple de France, en restant fidele aux idées et à l’éthique qui sont les miennes, et qui celles de tant de militantes et militants du PCF, très majoritairement attachée à leur Parti et à la visée communiste  ».

En conclusion, Pierre Laurent a appelé les communistes à être rassemblées et à être porteurs d’espérance pour faire bouger la gauche et changer la société.

FC

Intervention de Pierre Laurent à l’issue du Conseil national et de l’assemblée des secrétaires de sections du PCF (Extraits)

(....) Parce que tout est fait pour interdire le chemin de la politique, d’un nouveau projet politique à ces attentes populaires, parce que le système est cadenasse, que la parole et le débat publics sont bafoués et confisqués par une droite sarkozyste autoritaire et par une partie de la gauche qui n’a plus le courage des transformations nécessaires, notre objectif est de redonner au peuple, aux forces sociales et citoyennes l’espace et le pouvoir de construire le projet collectif qui répondra à leurs attentes, parce qu’il apportera de vraies réponses à la crise capitaliste.

Beaucoup doutent que ce soit possible.

C’est ce doute que nous devons faire reculer en étant la force de l’espoir, celle qui propose d’additionner et non de diviser les énergies disponibles à gauche, en appelant toutes les femmes et les hommes de gauche, communistes, socialistes, écologistes, républicains de progrès, féministes, militants syndicaux et associatifs, citoyens à s’engager avec nous dans ce projet. Nous ne craignons pas cette diversité, car c’est l’ambition que nous fixons au Front de gauche. (........)

L’ordre du jour de 2012 est la possibilité ou non d’un changement favorable à notre peuple. C’est pourquoi, nous visons une candidature de rassemblement du Front de gauche qui soit la candidature non du seul PCF ou d’un futur parti unique, mais bel et bien celle d‘un rassemblement divers, comme fut celui de 2005.

La diversité de ce rassemblement, nous ne la subissons pas ! Nous la recherchons en même temps que la cohérence de ses objectifs et de son programme. (....)

André CHASSAIGNE LETTRE OUVERTE AUX COMMUNISTES (extraits)

Le 20 juin 2010, j’ai présenté au 35ème Congrès du Parti Communiste Français mon offre de candidature pour représenter le Front de gauche aux prochaines élections présidentielles. (..)

Sans ambiguïté, je soulignais alors mon attachement à une candidature commune du Front de gauche pour affronter cette importante échéance électorale.(..)

Je soutiens aussi que notre objectif n’est pas de créer je ne sais quelle petite gauche, force d’appoint, disposant d’une vague capacité de protestation ; notre ambition est au contraire d’être les artisans d’une gauche forte, puissante, majoritaire parce qu’émancipatrice. Le premier défi du Front de gauche, et plus particulièrement du Parti Communiste, est donc de construire une nouvelle dynamique, indispensable pour faire gagner la gauche qui transformera la société. (..)

A l’occasion de ce Conseil National du 7 janvier 2011, suivi de l’Assemblée des secrétaires ou animateurs de section du 8 janvier, je souhaite faire un bilan de mes 6 mois de travail. (..)

Je suis convaincu qu’une candidature individuelle n’a aucune chance d’aboutir dans le processus de désignation d’un candidat commun du Front de gauche. Elle ne serait qu’un leurre pour préparer, dans une confrontation inégale, la désignation du candidat imposé, et dont elle ne serait de fait que le fairevaloir. Pour que des candidatures crédibles puissent compter dans le choix final, je suis persuadé qu’il est indispensable que des instances de notre Parti s’en saisissent, en lien avec le contenu qu’elles souhaitent donner au programme politique et que le candidat devra porter dans la dynamique du Font de gauche.

C’est pourquoi, si je confirme aujourd’hui mon offre de candidature, c’est en la mettant entre les mains des communistes : en premier lieu à l’occasion des débats de ce vendredi au Conseil National, et de ceux de samedi, à l’Assemblée des secrétaires ou animateurs de section ; puis dans les débats des différentes instances appelées à se prononcer avant la Conférence nationale qui aura à soumettre une proposition aux communistes.

Plus largement, je la livre à la réflexion de l’ensemble des organisations du Front de gauche comme une candidature de rassemblement populaire, donc plurielle, sur les objectifs communs qu’il nous faut préciser, avec la volonté de rendre majoritaires les contenus de transformation sociale.(..)

L’intégralité de la lettre ouverte d’André Chassaigne aux communiste

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1112

info portfolio

1 Message

  • ÉCHÉANCE DE 2012 LE PCF MONTE AU FRONT 20 janvier 2011 16:49, par JOINVILLE

    Tous les partis sans distinction ont tendance à être totalitaires c’est à dire à concentrer les trois pouvoirs fondamentaux entre les mains de leurs dirigeants. Le pouvoir de faire la théorie correspondant au pouvoir législatif. Celui de la mettre en oeuvre correspondant au pouvoir éxécutif. Et celui de juger sa mise en oeuvre (c’est à dire de se juger soi-même) correspondant au pouvoir judiciaire. À force de vouloir exercer la totalité des pouvoirs, ils finissent par disparaître totalement.

    repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|