ceux qui prétendent que l’injustice est inévitable oublient qu’elle ne l’est que parce que trop de gens leur ressemblent.”Edmond ROSTAND

Accueil > Archives > Aube > Nogent-sur-Seine > Vie de la ville > TOUCHE PAS A MES AMIS !

TOUCHE PAS A MES AMIS !

Nogentais, ensemble veillons

vendredi 21 juillet 2006 , 2041 : visites

Depuis 2003 , paraît dans l’Echo Nogentais , EN PAGE CENTRALE, une rubrique " LIBRES EXPRESSIONS " conformément à la loi du 27 Février 2002, relative à la démocratie de proximité. Chaque groupe d’élus de l’opposition peut s’y exprimer.

Cela figure dans le règlement intérieur du Conseil Municipal.

Le Maire de Nogent G. ANCELIN, en bon démocrate, vient d’informer Françoise Mériaux, la conseillère municipale communiste auteur du texte ci-après, que son article ne paraîtra pas s’il n’était pas modifié. Il est " trop national " ce sont les termes utilisés par G. Ancelin. “J’AI REFUSÉ et... il a supprimé le texte ! Je considère que ce que j’écris concerne les personnes âgées de Nogent ! Je croyais aussi que nous vivions en DEMOCRATIE” déclare l’élue communiste.

G. Ancelin n’apprécie peut-être pas que son ami Ph. ADNOT, Sénateur et Président du Conseil Général de l’AUBE ; y soit mis en cause. C’est pourtant bien lui qui a défendu cette proposition à une séance du Sénat le 28/11/2005. LES LECTEURS DE LA DEPECHE, EUX, AURONT LA POSSIBILITE D’EN PRENDRE CONNAISSANCE

Nogentais, ensemble veillons

Pour bien vieillir, du moins le mieux possible, il faut un bon niveau de vie, une alimentation diversifiée et équilibrée, un suivi médical de bonne qualité et une bonne hygiène de vie, nous dit -on. Comment réunir ces conditions pour des retraités modestes dont la pension a perdu 15% de son pouvoir d’achat en 20 ans. Le vieillissement démographique appelle l’adaptation de prise en charge en quantité de places et en qualité de soins. Au contraire, on supprime des lits, on manque de personnel. Le déremboursement de nombreux médicaments, les visites médicales moins bien prises en charge (y compris pour les ALD), l’augmentation du forfait hospitalier, la CSG, grèvent les budgets. Celles et ceux qui ont créé par leur travail les richesses de notre pays méritent mieux que cela ! Ils doivent pouvoir rester dans leur demeure aussi longtemps que possible. Pour cela, ils perçoivent une aide financière en fonction de leurs revenus et de leur handicap pour la présence de personnel très dévoué mais en trop petit nombre. Les gouvernants souhaiteraient RECUPERER ces allocations. RECUPERER après leur mort !...Comment imaginer qu’un élu puisse faire une proposition aussi choquante et injurieuse à l’égard des citoyens les plus fragiles et à l’encontre des valeurs d’égalité et de solidarité ? Et pourtant, telle est la proposition du Sénateur Ph. ADNOT, présentée discrètement le 28/11/2005, qui a suscité la légitime indignation de tous ceux qui défendent la dignité de ces personnes. Ceux disposant d’une " fortune personnelle ", pour reprendre son expression, désirent transmettre à leurs descendants ce qu’ils ont épargné sou à sou. Jusqu’à présent, il n’a pas été suivi, y compris par les siens. Nogentais, ENSEMBLE veillons ! POUR BIEN VIEILLIR, IL FAUT AIMER LA VIE ! Et... à quand la mise en circulation d’une navette pour les personnes âgées désirant se rendre en centre ville et que nous ne cessons de réclamer ?

Françoise MERIAUX

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N878

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|