“Ils n’ont pas senti la souffrance : ils ont créé le chaos, ils ont laissé tout rafler à ceux qui étaient les plus forts économiquement. Antonio GRAMSCI.

Accueil > Archives > National > LA LÉGITIMITÉ EST DANS LA RUE

LA LÉGITIMITÉ EST DANS LA RUE

jeudi 14 octobre 2010 , 677 : visites , par LDA

Malgré les votes au canon à l’Assemblée nation a le , malgré les manoeuvres dilatoires au Sénat , malgré les menaces physiques du ministre de l’éducation envers les lycéens, c’est une immense mobilisation qui déferle sur toutes les villes de France.

Le gouvernement désormais ultra minoritaire voit ses mensonges s’écrouler un à un. Les arguments d’autorités de la droite ont vécu. Une autre reforme des retraites doit voir le jour, une reforme qui ne soit pas dictée par le MEDEF ou par le FMI combien même son directeur serait un socialiste présidentiable.

Aujourd’hui c’est un peuple sûr de lui et sûr de son droit qui résiste à Sarkozy et sa bande de barbouze.

Le petit monarque de l’Elysée n’a plus le choix

S’enferrer d’avantage serait irresponsable. Président de tous les français, il doit se rendre à l’évidence et abandonner sa reforme. Le débat parlementaire doit être stoppé. La discussion avec les syndicats doit reprendre depuis le début.

Les soldats de Sarkozy ont beau s’agiter et décliner les éléments de langage peaufiné pendant des mois par des fils de pub de haut vol, les grands médias susurrer que la bataille était perdue d’avance, les Français, semaine après semaine, ont pris conscience de l’injustice fondatrice de ce projet et de son caractère néfaste pour l’emploi ou l’avenir des jeunes. Désormais, ils sont 70 % à soutenir l’exigence d’abandon de ce projet et presque autant à souhaiter un durcissement du mouvement face au raidissement du pouvoir.

Fasciné par les ors de l’Élysée et le sentiment d’un pouvoir sans partage, Sarkozy n’a pas vu que la crise avait brutalement dévoilé le règne de l’argent, la croissance exponentielle des profits lors des dernières années et il a encore amplifié l’impunité que la droite accorde aux oligarques.

Comment justifier de nouveaux efforts à imposer aux travailleurs quand la Cour des comptes constate que les niches fiscales accordées aux entreprises dépassent 173 milliards d’euros chaque année ! Dans le pactole des sociétés du CAC 40, il y a de quoi assurer l’équilibre du régime des retraites.

Sarkozy a perdu la légitimité démocratique Il n’a pas respecté le vote en faveur du « non » à la constitution européenne, combien même il aurait été épauler par le parti socialiste pour arriver à ses fins. Il n’a pas tenu compte des élections européennes et des élections régionales qui ont constitué des désaveux de sa politique.

Aujourd’hui, il veut passer en force contre la sensibilité du pays et déchirer le contrat social qui en fait l’unité.

L’élection même présidentielle
- et Dieu sait que ce régime révèle aujourd’hui sa nocivité - n’autorise pas à faire ce qu’on veut pendant cinq ans en méprisant ses engagements et ses électeurs. Les passages en force à l’Assemblée et au Sénat, niant le droit d’expression de l’opposition, renforcent le sentiment d’une impasse autoritaire. La légitimité est désormais du côté de la rue.

La défaite est aussi morale.

Pas seulement parce qu’avoir imposé comme porte-parole un ministre mouillé jusqu’au cou dans l’intimité des grandes fortunes donnait le sens d’un projet. Le président des riches ne peut plus prétendre incarner l’intérêt général.

Son obstination brute serait plus coûteuse qu’une retraite, si l’on ose dire

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1099

info portfolio

3 Messages

  • LA LÉGITIMITÉ EST DANS LA RUE 19 octobre 2010 12:50, par JOINVILLE

    La clairvoyance consiste à voir loin, et à avoir une vision claire et profonde des hommes et des situations. Cette fois ça promet d’être dur car le boiteux c’est de la graine de dictateur. Qu’il a derrrière lui la grande finance, la droite, l’extrême droite et dans une certaine mesure aussi la religion. Face à cette offensive de la droite, la gauche se trouve comme se trouvait la France en 1939 face à l’offensive allemande : DÉSARMÉE.

    repondre message

    • LA LÉGITIMITÉ EST DANS LA RUE 20 octobre 2010 08:36, par JOINVILLE

      Il n’y a pas que les retraites. Si les manifestations grossissent de tous ceux qui sont mécontents de quelque chose ça va faire du monde dans la rue.

      repondre message

      • LA LÉGITIMITÉ EST DANS LA RUE 21 octobre 2010 14:26, par JOINVILLE

        Quel que soit le résultat de la bataille en cours, et surtout s’il n’en sort pas grand chose, il faut voir beaucoup plus loin que le problème des retraites et que l’élection de 2012. Un monde nouveau (une nouvelle civilisation) est en gestation. Ce qui se passe en ce moment en sont les premiers signes. Aidons-le à accoucher. http://associations.midiblogs.com

        repondre message

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|