Vous êtes communiste et pourtant vous utilisez Facebook ?
- Vous êtes bien éditorialiste au Figaro et pourtant vous vous soignez grâce à la Sécu.” Ian Brossat répondant à un journaliste du Figaro

Accueil > Archives > Aube > Troyes > Economie – Social > LA VILLE DE TROYES CASSE L’ACTION DE LA PRÉVENTION SPÉCIALISÉE

LA VILLE DE TROYES CASSE L’ACTION DE LA PRÉVENTION SPÉCIALISÉE

jeudi 7 octobre 2010 , 878 : visites

La délibération soumise au vote du conseil municipal du 1er juillet dernier proposait l’attribution de subventions aux deux associations oeuvrant sur le territoire de la ville de Troyes pour la prévention spécialisée :

l’Association Jeunesse Demain AJD (anciennement association jeunesse détente) et l’AASEA.

Selon les textes réglementaires en vigueur, la prévention spécialisée est une forme originale d’intervention sociale, sans mandat nominatif qui repose sur la création d’une relation de confiance entre une équipe éducative et des jeunes en risque de marginalisation, rencontrés le plus souvent dans la rue. L’Etat finance pour partie (de moins en moins) les actions de prévention par l’intermédiaire de l’éducation nationale, la politique de la ville ; la région assure la formation des éducateurs spécialisés, le conseil Général prend en charge les salaires des éducateurs spécialisés en partenariat avec des communes bénéficiaires de son action. Selon une convention datant de 2005, le conseil général de l’Aube assure les salaires des éducateurs spécialisés à raison de 66, 67 % et les communes signataires, à raison de 33,33 % de chaque poste selon le pourcentage de temps de présence sur la commune. La délibération proposait une convention avec l’AASEA jusqu’au 31 décembre 2010 « considérant l’intérêt que représente cette association pour la ville de Troyes et ses habitants, il y avait lieu de participer financièrement à l’action menée par l’AASEA » Nous sommes nombreux à avoir compris qu’une nouvelle convention serait proposée en 2011 pour tenir compte de la reprise par la ville de Copainville et de l’ex clin d’oeil, accueil de jeunes en difficulté au centre ville gérés par l’AASEA.

Nous avons été trompés.

Mais par un courrier du 8 juillet, Annie Rouvre, maire adjoint chargée de la prévention, informe l’association que la délibération du 1er juillet met un terme au partenariat de la ville avec l’association et que la ville ne souhaite plus qu’un seul intervenant (l’AJD) sur le territoire sans diminuer le volume de la prestation spécialisée de rue. Bien évidemment cette décision n’a jamais été discutée, ni avec les intéressés ni avec les élus.J’ai donc contesté fortement parce que la délibération du 1er juillet proposait le versement de subventions et non la mise à mort d’une association au profit d’une autre.

Nous avons été trompés Les salariés du service prévention de l’AASE présents dans la salle ont pu apprécier le défaut de débat, les réponses non motivées ou pas de réponse du tout sur les conséquences de cette politique pour la population et pour les salariés concernés, ce bricolage à court terme qui ignore la réalité de terrain et le travail réalisé par les éducateurs de chaque association en relation étroite avec de nombreux acteurs sociaux les école et collèges pour répondre au mieux aux jeunes et leurs familles en grande difficulté (il faut environ trois ans pour que la confiance s’installe entre les éducateurs et les jeunes en risque de marginalisation ou marginalisés). Le maire, François Baroin soutient la procédure adoptée par son maire adjoint traitant par le mépris la demande de rendez-vous des responsables de l’association.

Anna Zajac conseillère municipale

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1098

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|