L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir.” Jean Jaurès

Accueil > Archives > Champagne Ardenne > APPEL AUX FEMMES Champagne-Ardenne

APPEL AUX FEMMES Champagne-Ardenne

Ne nous laissons pas voler nos retraites !

jeudi 30 septembre 2010 , 990 : visites

Les députés UMP et Nouveau centre de notre région ont voté comme un seul homme une régression dont les femmes seront les premières victimes.

Le report à 67 ans pour une garantie à taux plein sanctionne tous ceux et toutes celles qui auront eu des carrières incomplètes, donc en grande majorité des femmes, alors qu’elles subissent déjà de fortes discriminations salariales : en 2007 seules 44 % d’entre elles parvenaient à valider une carrière complète.

Ainsi, pour les femmes, l’injustice serait décuplée. Avec la précarité, les temps partiels subis et le non respect de la loi sur l’égalité salariale, les femmes risquent de voir leur pension et leur droit à la retraite se réduire dramatiquement.

Des rapports incontestables d’associations, tels le Secours populaire, le Secours catholique ou Amnesty internationale, dressent un constat accablant de la paupérisation des femmes et dénoncent la violence sociale qu’elles subissent.

En Champagne-Ardenne, des milliers de femmes sont concernées par les problèmes d’emploi, de logement, de précarité et de pauvreté.

Les parlementaires UMP et Nouveau centre font croire que le projet de loi sur les retraites améliore les dispositions en faveur des femmes.

C’est une tartufferie. Une manoeuvre visant à cacher le violent recul que la contre-réforme nous ferait subir. Après le vote à l’Assemblée nationale, alors que le texte va au Sénat, le pouvoir voudrait imposer la casse des retraites sans coup férir, en passant outre l’opposition de l’immense majorité du pays. Mais il ne suffit pas de voter une loi pour que le peuple accepte de s’y soumettre. Des épisodes récents ont montré que ce qui a été fait peut être défait... Femmes de Champagne-Ardenne, interpellons les parlementaires de droite, députés et sénateurs, dans leurs permanences, pour leur exprimer notre refus de cette loi, notre exigence de vivre décemment tout au long de la vie, notre volonté d’être écoutées et respectées.

Face à la violence sociale inacceptable que porte le projet de société voulu par Nicolas Sarkozy, nous appelons les femmes de Champagne-Ardenne à la mobilisation. Nous lançons cet appel à toutes les forces progressistes, aux partis et aux élu-e-s de gauche, aux organisations syndicales, aux associations pour le droit des femmes, pour porter dans le plus large rassemblement notre refus d’une contre-réforme qui a pour objectif la réduction du montant des pensions et l’explosion du système par répartition. Ensemble, faisons vivre un autre projet, garantissant le droit à une retraite digne pour toutes et tous. En quelques jours des centaines de signatures ont été recueillies.

Vous trouverez ci-dessous les premiers signataires : Karine JARRY, Conseillère régionale, déléguée à l’égalité entre les femmes et les hommes,

Adeline HAZAN, Maire de Reims, Michèle SEVERS, universitaire, Claudine LEDOUX, Maire de Charleville, Jean-Pierre LANGLET, syndicaliste, Michèle LEFLON, Vice-présidente du Conseil régional (08), Pascale VATEL, dirigeante mutualiste, Joëlle BARRAT, Vice-présidente du Conseil régional (08), Joë TRICHE, Conseiller général de l’Aube, Martine SEGUIN, syndicaliste, Djamila HADDAD, Conseillère régionale (10), Pierre MATHIEU, Vice-président du Conseil régional (10), Sabine DUMESNIL, syndicaliste hospitalière, Sonia MARCELLOT, Conseillère régionale (51), Elisabeth GUILLERY, agent de la Poste, Maryse FLORES, Maire adjointe, Charleville, Patricia PETRONELLI, salariée précaire, Françoise CHARLIER, hospitalière, Maire adjointe, Charleville, Jean Claude DAMMEREY, Conseiller régional (52), Anna ZAJAC, Conseillère municipale de Troyes, Féthi CHEIKH, responsable associatif, Christiane KUTTEN, Maire ajointe de Reims, Cédric LATTUADA, Vice-président de Reims Métropole, Nathalie MAYANCE, syndicaliste, Châlons, Ingrid LEMPEREUR, conseillère municipale de Revin, Hélène PERREIN, féministe, Epernay, Rolande BARTHELEMY, Conseillère municipale à Romilly, Jean-Pierre CORNEVIN, Conseiller municipal à Saint-André les Vergers, Serge ISELI, syndicaliste, Epernay, Franck LECLERE, Conseiller régional (51), Monique FOULARD, retraitée hospitalière, Pierre MARTINET, Maire de Mardeuil, Anita BOGOVIC, conseillère municipale, Bogny sur Meuse, Marie Françoise PAUTRAS, Conseillère générale de l’Aube, Clémence NOWAK, cadre territoriale, Kathy DESINDE, Cheminote, Marie-Noëlle D’HOOGE, Conseillère régionale (51), Marilyn Ruer, syndicaliste à la Poste, Gérard BERTHIOT, Vice-président du Conseil régional(51) ), Patricia ANDRIOT, Vice-présidente du Conseil régional(52),Franck TUOT, Conseiller régional (08),Soumaya BERTHELOT, Conseillère municipale de Reims, Régine HENRY, Conseillère municipale de Sedan, Christine CARRUZI, Conseillère municipale, Charleville.

Pour signer l’appel, envoyez un mail à l’adresse suivante : appelretraites.ca@gmail.com

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1097

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|