Vous êtes communiste et pourtant vous utilisez Facebook ?
- Vous êtes bien éditorialiste au Figaro et pourtant vous vous soignez grâce à la Sécu.” Ian Brossat répondant à un journaliste du Figaro

Accueil > Archives > National > Economie – Social > ÉDITORIAL : DANS L’AUBE LES SOLDATS DU SARKOZYSME ASSUMENT TRANQUILLEMENT

ÉDITORIAL : DANS L’AUBE LES SOLDATS DU SARKOZYSME ASSUMENT TRANQUILLEMENT

vendredi 24 septembre 2010 , 387 : visites

Je dois avouer que je suis assez stupéfait par l’aplomb avec lequel les députés aubois, et F. Baroin en tant que ministre du budget, assument publiquement la casse de notre système de retraite, un des acquis sociaux le plus emblématique pour le monde du travail.

On savait déjà que Sarkozy avait décomplexé la droite, elle en est devenue insolente.

Faut-il se croire tout permis pour justifier avec tant d’arrogance une réforme d’une injustice inégalée sous la 5ème république tout en assumant goguenard le maintien du bouclier fiscal. Pourtant des chiffres émanant cette semaine du ministère même de F. Baroin confirment, à qui en doutait encore, qu’il coûte de plus en plus cher à l’Etat et ne bénéficie qu’aux contribuables les plus riches de France. Peccadille ! Dans le même mouvement, le gouvernement nous annonce des mesures concernant le déficit de la Sécurité sociale qui prévoient d’économiser 535 millions d’euros au frais des patients.

A ce niveau ce n’est même plus de l’insolence, mais de la provocation.

Qu’importe, F. Baroin assume. De radio en télévision, de la une de Gala à celle du Figaro, le gendre parfait fredonne le même refrain, celui du sacrifice, celui de la soumission aux intérêts de ses amis du CAC 40. De leur coté les députés UMP aubois ne font pas qu’assumer, en bons Sarkozystes ils provoquent. C’est ainsi que F. Mathis et N. Dhuicq troquant leur tenue de député pour celle de conseiller général et n’écoutant que leur courage ont joint leur voix à celles de leur 29 collègues pour mettre un terme à la gratuité des transports scolaires dans le département de l’Aube poussant un peu plus dans les difficultés des centaines de famille. Aveuglés par leur dogmatisme, ont-ils seulement conscience de ce qu’ils ont fait là ? Pour la plupart malheureusement, je crois que oui. Du local au national, la politique de l’UMP frappe durement ce qui ont le moins. C’est maintenant une certitude, avec le recul, on parlera de la présidence de Sarkozy comme on parle aujourd’hui en Angleterre du règne de Margaret Thatcher, une des périodes les plus épouvantables de ces soixante dernières années pour le peuple Français. Quand aux soldats du Sarkozysme, n’attendons pas 2012 pour leur faire payer tout le mal qu’ils font à la population. Dès le mois de mars à l’occasion des élections cantonales faisons leur payer le prix fort ! C’est gratuit, ça soulage et ça peut rapporter gros.

J.-P. Cornevin, Secrétaire départemental du PCF

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1096

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|